Littérature jeunesse

« Un grand jour de rien » de Béatrice Alemagna

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Un grand jour de rien »
Auteur : Béatrice Alemagna
Genre : Album jeunesse
Éditeur : Albin Michel

.

résumé du livre

Dans une maison de vacances, un garçon « tue des martiens »… Monde virtuel du jeu électronique, ennui et pluie sont les compagnons de ses journées. Lorsqu’il sort, il part explorer la nature d’un œil bougon et laisse tomber sa console au fond de l’étang. Que va-t-il faire, privé de sa seule distraction ?

.

Ma critique

Cet album fut une jolie découverte ! En lisant le résumé, j’ai cru avoir affaire à une lecture similaire de « Qu’est-ce que je m’ennuie » de Christine Naumann-Villemin et François Soutif néanmoins, ce ne fut pas le cas, car cette histoire est bien plus mélancolique et moins dans l’humour. couv38542236Ici, on ne suit pas un uniquement garçon qui s’ennuie pour un rien : il a sa console portable. Apparemment, celle-ci semble être la seule et unique occupation de ses vacances à la campagne. Il faut dire que le fait que sa mère passe ses journées à écrire ou travailler n’aide pas à se distraire… Dehors, la pluie tombe avec violence et les bourrasques plient les branches des arbres… Malheureusement pour notre jeune héros, sa mère (elle-même accro à son ordinateur) lui confisque son unique source de divertissement… Ni une ni deux, le petit attend qu’elle ait le dos tourné pour la reprendre et s’échapper dehors. Pas de chance : le destin joue des siennes et la console tombe dans l’eau… Comment faire sans écran ? Comment s’occuper lorsque l’on est tout seul ? C’est à ce moment-là que le lecteur, par l’intermédiaire du jeune héros, va réaliser que le bonheur est fait de choses simples. Il ne faut pas grand chose pour s’amuser et il y a tant à observer ! L’enfant va ouvrir les yeux sur ce qu’il se passe autour de lui et va profiter de la nature (escargots, bestioles, terre, champignons, etc.). Le message est efficace.

Ce récit soulève également une question à laquelle il est difficile de répondre : qu’est-il advenu du père de famille ? Est-il mort ? Les parents ont-ils divorcé ? Le fait qu’on parle de lui comme quelqu’un n’étant plus présent… J’aurais tendance à imaginer le pire, mais il ne me semble que rien est sûr… Quoi qu’il en soit, ce sera certainement l’une des interrogations des lecteurs, car la narration y fait référence à plusieurs reprises… Les illustrations douces et enchanteresses dégagent également beaucoup de mélancolie. C’est sans doute dû aux contrastes chaud/froid de la forêt, au temps pluvieux et au décor de la maison assez sombre. Sans oublier la fin qui laisse le lecteur songeur… On a là un bel album qui aborde plusieurs thématiques essentielles à l’enfant (loisirs/occupation/ennui, famille, vie quotidienne, jeux vidéo/écrans/tablettes, nature, sensations, partage/échange).

.

ungrandairderien

.

mosellire

.

Citations

Du coup, j’empruntai un sentier.
Là, des dizaines de champignons me rappelèrent une odeur :
celle de la cave de papy, où, petit, je cachais les choses précieuses.
J’avais oublié…

—————

Les gouttes cognaient comme des pierres dans mon dos.
J’étais un arbre perdu dans la tempête.

—————

Pour la première fois, on écoutait le même silence.

.

Ma note

♥ 4,5/5

4 réflexions au sujet de « « Un grand jour de rien » de Béatrice Alemagna »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s