Science Fiction

« Les cercles de l’éternité » de Jean-Louis Ermine

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Les cercles de l’éternité »
Auteur : Jean-Louis Ermine
Genre : Science-Fiction / Roman d’anticipation
Éditeur : Publishroom

.

résumé du livre

Dans un futur lointain, les hommes ont découvert le secret de l’éternité, mais cette invention a un prix. La personne qui choisit de suivre cette voie entre dans un processus inéluctable de dégénérescence, qui fait ressortir ses plus bas instincts. Le monde se divise alors, et se structure en « cercles », correspondant chacun à des stades de décadence plus ou moins avancés. Face au déclin de l’humanité, le gouvernement cherche des solutions, et finit par retrouver la trace d’un mystérieux scientifique, dont les recherches sur l’immortalité auraient abouti. Laurie et Simon, deux marginaux que tout oppose, sont chargés de ramener le professeur et de redonner espoir aux habitants des cercles. Pour cela, ils devront s’aventurer au-delà des terres connues, là où la barbarie a tous les droits. Une chasse impitoyable est lancée, et les entraînera dans une véritable traversée des enfers. L’éternité leur réservera encore bien des surprises.

.

Ma critique

Une quatrième de couverture intrigante, avec un monde futuriste et une thématique intéressante, c’est ce qui a fait que « Les cercles de l’éternité » titille ma curiosité. Le résumé sous-entendait qu’il y aurait une incroyable épopée rythmée au cœur de l’enfer humaine… couv59801210En tant qu’adepte des mondes post-apocalyptiques, cela me plaisait. De plus, j’avais très envie de savoir comment Jean-Louis Ermine avait traité le sujet l’immortalité, son impact sur la société et les dérives que cela pouvait amener. Je remercie donc l’auteur et le site SimPlement pour l’envoi de ce roman.

L’univers est l’un des points forts de cet ouvrage, puisque l’on est propulsé dans un monde où la technologie a progressé, mais pas forcément dans le bon sens ! En effet, à présent, il existe un produit rendant l’être humain immortel… Hélas, cet avantage a un prix : tout individu prenant une drogue d’éternité se voit devenir violent, vicieux, immoral et agressif. Dès le premier chapitre, on nous annonce la couleur : les plus bas instincts animent les déviants. Pour éviter le chaos, la populace a dû être divisée en plusieurs cercles qui correspondent à un degré de dégénérescence. Plus on va loin dans ces zones, plus le danger est grand. Aux côtés de Jarvis, Simon et Laurie, on va découvrir le monde tel qu’il est devenu. Cela se fait progressivement, notamment à partir de l’instant où Simon et Laurie vont former un duo chargé de retrouver le professeur Soler, un scientifique aux lourds secrets ayant opté pour fuir dans les cercles les plus dangereux. Le récit est comme coupé en deux temps. D’abord, on va faire la connaissance des personnages, on va planter le décor et on va mettre en place l’intrigue principale. J’ai trouvé le début intéressant : la plume de l’auteur est fluide, tandis que les éléments arrivent au compte-goutte. On n’est pas noyé par les informations ou par une grande quantité de personnages. Même si c’est de la SF, tout est clair et facile à assimiler. De plus, la narration multiple permet au lecteur d’avoir une bonne vision d’ensemble. La seconde partie commence dès que le road-trip infernal est lancé : le tandem va alors faire des rencontres effroyables. Gangs de déviants, « vampires » sanguinaires et féroces qui n’ont plus rien d’humain et qui ont développé un étrange pouvoir psychique, secte étrange, individus aussi violents que pervers, etc. Plus on avance dans les cercles, plus on s’enfonce dans l’horreur, la barbarie et la déshumanisation. J’ai trouvé l’idée pertinente, car c’est plus ou moins ainsi que j’imagine le comportement de certains lorsque l’ordre et la paix ne sont plus…

cerclesdeleterniteJean-Louis Ermine amène assez bien ses idées et pose les bases d’une réflexion sur la vie, la mort, la Science et le temps. Chaque cercle a sa propre communauté, qui a elle-même sa propre façon de survivre. Les comparer est captivant. Derrière la violence de ce voyage, on peut voir le couple réfléchir sur leur situation, leur propre avenir ou celui du monde. Il y a une dimension philosophique assez intéressante. Malheureusement, tout ne m’a pas forcément plu… En effet, j’ai trouvé que l’on aurait pu davantage creuser certaines idées ou l’univers. Malgré la fin qui propose quelques pistes, il y a encore des choses à développer. De plus, cela ne m’aurait pas dérangée que le périple dure un peu plus de temps ou soit davantage exploité car, parfois, j’ai eu l’impression que le rythme était trop rapide. Certaines scènes ou rencontres (comme celle des « vampires ») étaient bouclées en une page, puis on passait à autre chose. En quelques paragraphes, chaque adversaire se faisait remettre à sa place. C’est un peu dommage… Certes, on ne s’ennuie pas un seul instant tant le voyage dans les cercles est dynamique et peuplé de rencontres en tous genres, mais c’est vraiment trop rapide ! À cause de cela, je n’ai pas réussi à m’attacher aux protagonistes… Laurie, la belle rabatteuse (une sorte de chasseuse de primes amenant des déviants à d’autres déviants riches qui dévorent leurs semblables), avait réussi à m’amadouer… Mais je n’ai pas réussi à m’attacher complètement ou à m’inquiéter pour elle. Quant à Simon, il m’a laissé de marbre… Hormis le début où j’ai eu de la peine pour lui, je n’ai pas adhéré à son tempérament. Enfin, la conclusion est assez philosophique et déroutante. Elle a pour avantage de réellement pousser à la réflexion…

« Les cercles de l’éternité » est donc un roman avec de bonnes idées. On rentre facilement dans l’intrigue et la seconde partie est à la fois prenante et dynamique. Toutefois, l’ouvrage aurait pu être davantage exploité (univers, cercles, créatures) et certaines scènes un peu plus développées afin de susciter l’attachement aux protagonistes. Cela dit, je pense qu’il s’agit d’un choix volontaire… Mon envie d’en savoir davantage et d’en savoir plus sur les cercles est purement personnelle ! J’ignore si les autres lecteurs ressentiront la même chose que moi ou si le voyage les aura comblés. Une chose est certaine : l’ambiance de ce livre d’anticipation et les thématiques ne laissent pas indifférent et mènent à la réflexion.

.

simplementlogo

.

Citations

Tout était justifiable quand il s’agissait de découvrir le secret de l’éternité, cette obsession incessante qui les habitait tous…

—————

Ne t’en fais pas Laurie. Ici, tout ça, c’est monnaie courante. Avant tu te battais pour gagner ta vie, maintenant il faut se battre pour la garder. Ce n’est pas tellement différent. 

—————

Les déviants resteront les déviants, quels que soient leurs masques. 

.

Ma note

♥  3,5/5

12 réflexions au sujet de « « Les cercles de l’éternité » de Jean-Louis Ermine »

  1. Malgré les quelques points qui ne t’ont pas convaincue et que j’ai d’ailleurs retrouvé dans différentes lectures, ton avis semble positif et me conforte dans l’idée que je devrais passer un bon moment avec ce roman 🙂
    Au passage, j’adore ta photo !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s