Littérature jeunesse·Science Fiction·Young adult

« Automates » de Nathalie Le Gendre

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Automates »
Auteur : Nathalie Le Gendre
Genre : Science-Fiction / Littérature ado – young adult
Éditeur : Castelmore

.

résumé du livre

À la moindre erreur, la chute sera mortelle… Luka, le frère d’Andhré-Ann, est entre la vie et la mort après un grave accident de moto. Afin de gagner l’argent nécessaire aux frais d’hospitalisation et d’éviter qu’on ne lui greffe un cerveau-ordinateur, la jeune fille décide de se présenter comme pilote à la course des Olympies. Elle se déguise donc en garçon, Andhré. Mais dans une société où les femmes n’ont aucun droit, les risques de la route ne sont pas les seuls dangers qu’Andhré-Ann va devoir braver…

.

Ma critique

C’est en lisant le synopsis que j’ai eu envie de découvrir ce titre. Apparemment, il s’agit d’une réédition. Or, j’avais vraiment envie de plonger dans cet univers futuriste où les femmes ne valent rien et n’ont aucun droit… De plus, j’étais curieuse de rencontrer cette héroïne n’hésitant pas à se faire passer pour un garçon comme l’a fait Parvana dans « Une enfance en Afghanistan » de Deborah Ellis… Toutes mes attentes n’ont pas forcément été comblées toutefois, j’ai réellement passé un très bon moment ! couv46655190Ce one-shot réussit à être addictif tout en parvenant à soulever des thématiques intéressantes comme le féminisme, l’égalité, la tolérance, la famille, l’homosexualité, la différence, l’éthique, la science et l’évolution des technologies.

L’histoire va se dérouler aux côtés d’Andhré-Ann, une adolescente androgyne qui, depuis son enfance, nourrit une grande passion pour les courses de motos. Illégalement, il lui arrive de s’entraîner aux côtés de son frère Luka, lui-même pilote de moto assez réputé. Hélas, un jour, tout bascule : Luka a un accident qui le plonge dans le coma… Or, dans ce monde, la science a fait un bond extraordinaire : on peut remplacer chaque membre du corps par des machines. En soit, l’idée est vraiment bonne et permet à des personnes malades ou ayant perdu une partie d’eux-mêmes d’être soignés. On a déjà plus ou moins ce genre de technologie comme les prothèses orthopédiques sportives qui permettent à des athlètes handicapés de marcher, nager ou courir comme n’importe qui. Dans ce roman, le concept est encore plus poussé puisque l’on va jusqu’à intégrer des membres internes (foi, cerveau, reins, etc.). Malheureusement, lorsque l’on touche le lobe frontal, les choses sont plus compliquées : les patients n’ont plus toutes leurs capacités, plus forcément de souvenirs ou d’émotions. C’est comme s’ils avaient été lobotomisés… Ils sont ce que l’on appelle des « automates ». Alors, lorsque l’on annonce à Andhré-Ann que ses parents n’ont plus les moyens de maintenir leur fils dans le coma et que la seule solution est de le faire devenir un automate, la demoiselle décide d’agir et de participer aux courses de motos afin de récolter des fonds. Que ce soient les bolides ou les moyens de communication, on constate que les technologies sont vraiment hyper avancées ! J’ai beaucoup apprécié découvrir chaque nouvelle technique inventée par Nathalie Le Gendre. Celle qui m’a le plus marquée est le BioNet, un système permettant de communiquer avec les personnes dans le coma. Il est vrai qu’il serait tellement plus facile de pouvoir échanger ainsi lors d’un drame…

Si le travail autour de l’avancée technologique m’a plu, j’ai en revanche été assez déçue par le développement de la place de la Femme. J’ai bien compris quelles étaient les interdictions (métiers, activités, sexualité) cependant, j’ai eu l’impression que l’univers pouvait être encore plus approfondi… Par exemple, j’aurais désiré savoir si ce fonctionnement était propre à la région, au pays, au continent ou à la planète… On n’a jamais de point de comparaison. Or, le paragraphe final laisse supposer qu’il existe des pays différents de celui où se déroule le récit… Quels sont-ils ? Qu’est-ce qui empêche les personnes jugées « différentes », les familles ne souhaitant pas un tel sort à leur descendance ou les Femmes en général de partir pour ces lieux ? Pourquoi personne ne se révolte ? Comment les personnages ont-ils connaissance de ces endroits alors qu’ils n’ont connu que les restrictions et la suprématie masculine ? Certes, on est sur un public cible ados et young adult néanmoins, je pense qu’il aurait été intéressant d’aborder légèrement ces points sans pour autant faire quelque chose d’indigeste. D’ailleurs, en parlant de lourdeurs, j’avais peur que la place des courses ou des motos soit trop importante ou que l’auteure se perde dans des détails qui ne m’intéressaient pas forcément. Il n’en fut rien ! Nathalie Le Gendre a su judicieusement aborder le sujet en apportant de nombreux éléments sans pour autant dégoûter le lecteur. Elle a su trouver un très bon juste milieu. De plus, elle a rendu les compétitions ou les tours de pistes vraiment haletants !

automatesnathalielegendre.jpgLes personnages sont assez manichéens cependant, ils ont le mérite d’être assez étoffés et d’évoluer au fil de l’intrigue. Malgré sa candeur et ses idéaux, Andhré-Ann a su me convaincre dans chacune de ses actions. J’ai trouvé qu’elle dégageait énormément de courage, de détermination, de passion et d’amour pour ses proches et sa famille. Son seul défaut est d’être vraiment trop naïve, surtout avec ses sentiments. En ce qui me concerne, dès que son amie Illana a parlé de « différence » secrète qui révoltait son père au point de la rejeter, j’ai immédiatement compris… Autant dire que dès que le tandem a fui dans un squat spécial, je n’ai plus eu aucun doute… C’est d’ailleurs un peu dommage que le récit manque un peu d’effet de surprise. Plusieurs retournements de situation sont relativement prévisibles. J’ignore s’il en sera de même pour des lecteurs plus jeunes toutefois, certaines choses se devinent aisément… Il n’y a que la scène finale qui a réussi à me surprendre ! Le chapitre 21 m’a d’ailleurs donné des frissons dans le dos ! Je n’aurais pas voulu être à la place des protagonistes…

En refermant cet ouvrage, j’ai eu le sentiment de conclusion un peu vite expédiée toutefois, j’étais ravie du dénouement plein d’amour et d’espoir… Malgré ses quelques défauts, on a là un très bon roman de science-fiction avec des thématiques pertinentes, une romance qui sort de l’ordinaire et qui est en toute simplicité, un bon rythme et de belles valeurs. Merci aux éditions Castelmore pour la découverte !

.

logo-castelmore-noir

.

Citations

– C’est ainsi et je n’y peux rien, Andhré-Ann ! Les filles ne doivent pas…
– … ressembler aux garçons ! Oui, je sais. Mais, franchement, ce n’est pas ma faute si mon corps refuse de se plier à la règle !

—————

Pardonne-moi encore de ne t’avoir rien dit, mais, tu sais, il est plus difficile de révéler des choses aux personnes que l’on aime vraiment. Sans doute la peur de se voir rejeter…

—————

L’Automate ouvre la bouche, puis la referme. Il donne l’impression de chercher une émotion. Mais elle ne vient pas. Comment être triste et pleurer une personne dont on n’a aucun souvenir ?

.

Ma note

♥ 4/5

saiwhisper-4etoiles-bonne-lecture

Publicités

8 réflexions au sujet de « « Automates » de Nathalie Le Gendre »

  1. Je lis très peu de science-fiction, mais ce roman pourrait me plaire d’autant qu’il a l’air accessible et que les thèmes abordés me parlent bien. C’est juste dommage pour le développement de la place de la femme et les quelques retournements de situation prévisibles, mais pour les livres YA ou ados, je reste un peu plus flexible sur ces points….

    Aimé par 1 personne

    1. Idem, je suis généralement assez flexible, ce qui fait que j’ai vraiment apprécié ce titre, notamment pour ses thèmes et valeurs abordées. Cela dit, dans un roman où l’univers masculin est la base du scénario, je m’attendais à plus. 😉 Mais ça reste très bien.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s