Fantastique/Fantasy·Romans policiers / Thriller

« Le supplément d’âme » de Matthieu Biasotto

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Le supplément d’âme »
Auteur : Matthieu Biasotto
Genre : Thriller / Fantastique
Éditeur : Bragelonne

.

résumé du livre

Je ne me souviens de rien. J’ai tout oublié ou presque. Mon existence s’est arrêtée brutalement et la mort ne me veut pas. Je ne peux pas revenir. Je ne veux pas mourir. Pas pour l’instant. Pas avant que je ne comprenne ce que je suis. Ce que j’ai fait. Ce que mes proches ont comploté, dit ou pensé. Pas avant d’avoir saisi le sens de ma vie. Je voudrais découvrir ce qu’il s’est passé, savoir comment j’en suis arrivé là. Avant que l’on vienne me débrancher. J’erre dans une expérience parallèle qui m’échappe. Je suis Thomas. Thomas Garnier, et la seule question qui me hante est : Vais-je pouvoir encaisser la vérité ?

.

Ma critique

Voici une lecture intéressante et addictive mais qui, hélas, fait trop écho à mes dernières lectures ! En effet, j’ai eu l’impression de me retrouver face à un mélange de deux lectures de juillet : « Reste avec moi » de Jessica Warman et surtout « Mes mots sont les fleurs de ton silence » d’Antoine Paje (quasiment les mêmes révélations !). couv34250068De ce fait, je n’ai pas pu apprécier « Le supplément d’âme » à sa juste valeur Je sais bien que chaque œuvre est unique et qu’il ne faut pas comparer de la sorte… Malheureusement, c’était bien trop frais dans ma tête et, malgré moi, je n’ai pu m’empêcher de songer à ces nombreuses similitudes…

Avec une narration à la première personne qui ne manque pas de piquant, on suit Thomas Garnier, un père de famille peu présent à la maison, qui ne rend pas sa femme et ses enfants heureux, qui passe son temps au travail ou dans le lit de ses maîtresses. Un homme perdu, dur à vivre et assez odieux avec son entourage… Le destin décide un jour de remettre les choses à leur place, si bien que cet anti-héros de prime abord peu attachant va avoir un accident de la route, puis va sombrer dans le coma. Telle une âme errante, Thomas va rester dans le réel sans pour autant intervenir. Cette situation va lui permettre d’écouter ses proches, de savoir ce que l’on pense de lui et de découvrir énormément de choses qui lui ont été cachées. Par exemple, il va surtout réaliser qu’il n’était vraiment pas une bonne personne. Son chemin vers l’introspection, l’acceptation et la rédemption est assez intéressant… Toutefois, cela n’a pas suffi à ce que je m’attache à lui. A l’inverse de « Mes mots sont les fleurs de ton silence », j’ai trouvé qu’il avait fait beaucoup trop d’erreurs et que son comportement dépassait souvent les bornes…

Là où Matthieu Biasotto tire son épingle du jeu, c’est avec le personnage de TK, alias Tomato Ketchup, que l’on va apprendre à découvrir au fil des pages. TK va être un véritable guide pour Thomas, car il va l’aiguiller dans ses recherches et, de temps à autre, va lui proposer de lire Les chroniques du carnet noir, des feuillets qu’il rédigera lui-même lorsque le temps sera venu. Ces écrits permettront à l’accidenté d’avoir des visions du passé et de découvrir certaines facettes de lui-même. Les flash-backs sont nombreux et apporteront toujours du rythme à l’intrigue. Les chapitres courts donneront également une certaine cadence au texte. On est face à un bon page-turner qui se lit vraiment tout seul… En effet, en plus de ces éléments, le mystère est très présent et interpelle le lecteur. On se demande qui est TK, comment était Thomas lorsqu’il était en bonne santé, que cache chaque personnage, si c’est réellement un accident ou bien est-ce quelque chose d’une plus grande ampleur et quelle sera la finalité de toute cette épreuve, etc.

La plume de l’auteur est prenante et fluide. On rentre aisément dans le récit et, en quelques chapitres, on est happé par le scénario. Certes, je n’ai pas eu de surprises concernant les révélations (je m’y attendais et elles étaient presque toutes identiques à celles du livre d’Antoine Paje), mais j’ai globalement passé un bon moment. L’ouvrage a de nombreux atouts entre ses pages comme son rythme et ses nombreux secrets. Hélas, le fait que je ne m’attache pas aux protagonistes, notamment au personnage principal, et que le contenu me fasse trop penser à des lectures récentes a nui à mon ressenti général… Dommage ! Si vous n’avez pas lu les romans que j’ai cités en début de critique, je vous recommande quand même la découverte si vous aimez les thrillers psychologiques avec une légère touche de fantastique. Merci aux éditions Bragelonne !

.

logo_bragelonne_newai

.

Citations

La culpabilité a ceci de magnifique ; elle ouvre la porte à toute sorte de dérives qui visent à la calmer. Craquer ne sera qu’une formalité.

—————

Si les mensonges laissent des éraflures, la vérité me blesse et c’est une fracture.

—————

Après tout, c’est en perdant les gens qu’on aime que l’on prend conscience de leur véritable valeur.

.

Ma note

♥ 3,5/5

saiwhisper-3etoiles-sympa-palmal

Publicités

2 réflexions au sujet de « « Le supplément d’âme » de Matthieu Biasotto »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s