Littérature jeunesse

« Boom » de Julien Dufresne-Lamy

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Boom »
Auteur : Julien Dufresne-Lamy
Genre : Littérature ado / Roman contemporain
Éditeur : Actes Sud

.

résumé du livre

Etienne était l’ami fêtard, l’incorrigible. Timothée, le garçon bien éduqué aux drôles de tics – il disait boom tout le temps. Une belle aventure de trois ans jusqu’à ce voyage scolaire à Londres. Jusqu’à ce que Timothée soit fauché par un fou de Dieu sur le pont de Westminster. Depuis la tragédie, Etienne cherche les mots. Ceux du vide, de l’absence. Etienne parle à son ami disparu en ressassant les souvenirs, les éclats de rire.

.

Ma critique

couv46153592Un roman court et percutant que l’on peut aisément lire d’une traite… Julien Dusfresne-Lamy offre une petite bombe d’émotions avec ce monologue d’un jeune homme ayant perdu son ami lors d’un voyage scolaire. Avec douceur, humour, poésie, sincérité, violence, réalisme et simplicité, Etienne raconte comment il a connu Timothée. Il s’adresse directement à ce dernier, comme si son camarade était encore là pour l’entendre. C’est comme une lettre à un ami parti trop tôt… On découvre comment tout a commencé, leurs délires, les cours, leurs rêves, leurs passions, des tranches de vie et bien évidemment le drame où tout a basculé. La narration va régulièrement à la ligne, ce qui permet de mettre en valeur certaines phrases, les rendant ainsi plus puissantes. Cela donne également l’impression que l’adolescent retient son souffle et peine à conter leur passé commun. D’ailleurs, j’imagine aisément la lecture de ce texte à voix haute. J’ai essayé de m’y prêter pour quelques chapitres et le résultat est très plaisant ! Ce monologue post-mortem passe vraiment bien à l’oral ! L’écriture et le style m’ont donc convaincue.

Avec brio, l’auteur arrive à faire vibrer son lecteur avec ces deux jeunes qui semblaient entretenir une relation tellement sympathique et fusionnelle. Hélas, l’une de ces deux vies a été brutalement fauchée, emportant avec elle toute la naïveté et l’insouciance de celui qui reste. « Boom », c’est un récit sensible qui aborde des thématiques très fortes comme l’amitié, le deuil, les remords, la culpabilité du survivant, le souvenir, … mais aussi l’espoir… C’est un livre pour ados aussi court qu’intense qui saura certainement trouver son public chez les quatrièmes/troisièmes. Pour ma part, j’ai été très émue par ce que j’ai lu… Mais je reconnais avoir lu d’autres ouvrages abordant la thématique du deuil qui m’ont un peu plus marquée. J’aurais souhaité un peu plus de contenu, car c’est vraiment trop vite lu… Il n’empêche que ce fut une bonne lecture qui ne laissera personne indifférent. N’hésitez pas à vous faire happer par ce tourbillon d’émotions…

.

(Lu dans le cadre du concours MoseL’Lire. N’hésitez pas à cliquer sur la bannière.)

.

CitationsTes parents n’ont pas encore résilié
ta ligne alors j’en profite et j’écoute
ta voix sur messagerie.
Vous êtes bien sur le répondeur de Tim.
Si je ne peux pas vous répondre,
c’est que j’ai mieux à faire. Faut pas
m’en vouloir.
Cette annonce, je l’écoute mille fois
et mon sourire ne disparaît pas.
Plus puissant qu’un séisme. Je m’en fous
des mots formels et du bip. C’est ta voix
qui compte, ta musique. Je la passe
en boucle pour qu’elle m’entête.
Avant le signal sonore, je raccroche
toujours, fébrile. Parce que je n’ai plus
le droit de te parler.

—————

Tu es mort, Timothée.
Quand je l’écris, ça me lance.
Comme une piqûre vive et lancinante.
C’est dans mes bras et dans mon crâne.
Dans un coin quelque part. Je ne sais plus localiser.

—————

Depuis que tu t’es barré, je deviens
un expert en apnée. Je contrôle
mon souffle, je retiens. L’air ne rentre plus,
mes yeux sombrent dans la profondeur.

.

Ma note

♥ 4/5

saiwhisper-4etoiles-bonne-lecture

7 réflexions au sujet de « « Boom » de Julien Dufresne-Lamy »

  1. Je ne l’ai pas encore lu, mais dans le même style et qui aborde également le deuil avec beaucoup de justesse, il y a Après la vague d’Orianne Charpentier.
    En tout cas, je garde ce titre là en tête pour quand j’aurais envie d’un livre pas tout rose.

    Aimé par 1 personne

  2. Je n’en ai jamais entendu parler, mais j’aime lire de temps en temps ce genre d’ouvrages qui abordent des thématiques dures avec poésie. Je trouve d’ailleurs que les livres jeunesse/ado se démarquent positivement de la littérature adulte pour les problématiques comme le deuil. Peut-être un peu plus de douceur et de sensibilité…
    Ce n’est pas pour moi en ce moment sauf à transformer une session lecture en session pleurs, mais je le note.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s