BD

« Didier, la 5e roue du tracteur » de François Ravard et Pascal Rabaté

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Didier, la 5e roue du tracteur »
Auteurs : François Ravard et Pascal Rabaté
Genre : Bande dessinée pour adultes / Littérature contemporaine
Éditeur : Futuropolis

.

résumé du livre

A 45 ans, Didier est malheureux : il vit avec sa sœur Soazig dans une ferme en Bretagne et n’a jamais connu le grand amour…

.

Ma critique

L’amour est-il dans les prés ? C’est ce que va essayer de voir Didier, un fermier breton de quarante-cinq ans toujours célibataire. Sa vie, il la construit plutôt avec un bon verre de vin et la télévision allumée. Heureusement, sa sœur Soazig veille sur lui, notamment lorsque son frangin décide de s’inscrire sur Meetic ! Cela dit, cette opération séduction est loin d’être gagnée ! Il faut reconnaître que cet agriculteur n’a pas beaucoup d’atouts sous sa manche : il a une lourde bedaine encombrante, il se montre assez fainéant et il boit beaucoup… couv63271966Mais au fond, ce cher Didier, ce n’est pas un mauvais bougre. C’est même le genre d’homme un peu ingénu et gentil qui ne ferait pas de mal à une mouche. On s’attache aisément à lui et, au fil de l’histoire, on espère qu’il trouvera enfin « botte » à son pied !

Cet anti-héros n’est pas le seul à avoir su m’attendrir. Régis, un autre fermier que Didier va prendre sous son aile, et Soazig ont vraiment su me toucher. Leur relation est à la fois simple et belle. Même si c’est en fonds, cette partie du récit m’a arraché plusieurs sourires tendres. Ce sont deux belles personnes à la fois drôles, protecteurs, lucides et tellement naturelle ! C’est d’ailleurs ce qui m’a plu dans cette bande dessinée : les personnages paraissent si réalistes ! Non seulement leur personnalité est crédible, mais leur design l’est aussi. En effet, l’illustrateur a un style semi-réaliste, notamment au niveau des visages. Mettre en scène des protagonistes rondouillards, d’autres avec un gros nez ou des oreilles en feuille de chou ne le dérange pas. Or, ce sont justement ces petits défauts qui donnent du cachet au coup de crayon ! Ajoutons à cela des couleurs judicieusement choisies ainsi que des planches très agréables à suivre.

L’auteur dépeint avec humour, douceur, bienveillance et gravité une critique sociale : solitude, entraide, problèmes économiques, contrainte de travail, dépression, sites de rencontre, … C’est aussi riche qu’intéressant. Vous l’aurez compris, il s’agit là d’une histoire drôle, fraîche, crédible et pertinente dans un monde rural… Mais pas seulement ! Une réussite aussi bien pour le scénario que pour les dessins.

.

clubdeslecteurs

(Lu dans le cadre du club des lecteurs.)

.

Citations

Homme physique atypique cherche femme rigolote pour relation sérieuse.
Ps : Je ne suis pas difficile.
.
—————
.

On va passer au rosé, ça fera un sas avant de passer au rouge…
.

—————
.

Vous vous rendez compte que mes mains ont caressé à ce jour plus de pis que de seins.
.

—————
.
Je vais te présenter nos bêtes. Voilà Pissenlit… Pavot… Pastis… Une idée de mon frère. Rutabaga… Calcium… Cresson… Et là, c’est Morano, faut s’en méfier, c’est une teigneuse…
.

Ma note

4,5/5

Publicités

2 réflexions au sujet de « « Didier, la 5e roue du tracteur » de François Ravard et Pascal Rabaté »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s