Romans

« La Vie rêvée de Margaret » de Katherine Center

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « La Vie rêvée de Margaret »
Auteur : Katherine Center
Genre : Roman contemporain / Drame / Romance
Éditeur : Milady

.

résumé du livre Margaret est sur le point d’entamer le brillant avenir pour lequel elle s’est donné tant de mal : un job de rêve, un fiancé qu’elle adore, et la promesse d’une vie parfaite. Puis soudain, son rêve s’effondre. Hospitalisée, Margaret doit affronter l’impensable et se faire une raison : rien ne sera plus jamais pareil. Face à l’adversité, Margaret découvre que la vie n’a pas dit son dernier mot. Parfois, la dernière chose qu’on souhaite est précisément celle dont on a besoin. Parfois, on espère que quelqu’un sera là pour nous rattraper avant la chute. Et parfois, on trouve l’amour là où on l’attend le moins.

.

Ma critique

La vie rêvée de Margaret, elle semblait toute tracée : la jeune femme avait travaillé dur pour obtenir le poste qu’elle voulait, elle avait de beaux projets avec son compagnon Chip et le destin semblait lui sourire… Seulement voilà : un jour, la vie lui a donné une énorme gifle dans le visage… Et cette claque, même si on sait qu’il s’agit d’une fiction, on la reçoit aussi. couv21799068Bien vite, je me suis attachée à cette héroïne dont le futur a volé en éclats suite à un drame… Même sans être dans le même cas qu’elle, j’ai fait énormément preuve d’empathie à son égard. J’ai ressenti ses peines, ses doutes, ses craintes et sa colère. À ses côtés, j’ai vécu un panel d’émotions.

Cette lecture, je l’ai vraiment prise à cœur, ne prenant alors aucune distance vis-à-vis du texte. Lorsque Chip venait à l’hôpital, complètement ivre et rempli de remords, pour converser avec celle qu’il aimait, je me suis révoltée. Quand Margaret a appris l’état dans laquelle elle se trouvait, je me suis indignée et j’ai ressenti du chagrin. Ce genre de malheur pourrait malheureusement arriver à n’importe qui… À ma grande surprise, Katherine Center n’a pas employé de discours larmoyant et n’a pas sauté à pieds joints dans le pathos. Son héroïne est lucide, courageuse et humaine. Les différentes phases émotionnelles qu’elle va traverser sont totalement crédibles. Il en va de même pour ses proches qui m’ont paru plus humains que jamais ! En effet, chacun tente de faire face à cet effroyable événement tout en montrant son soutien à la demoiselle. Certains individus comme la mère de Margaret sont maladroits et tentent de se renseigner via de multiples témoignages, d’autres comme son père restent eux-mêmes. Il y a aussi ceux comme Chip, qui se laissent ronger par le chagrin et d’autres, comme Kitty (l’aînée), qui va au contraire se rapprocher et se montrer présent alors qu’elle avait complètement disparu de sa vie. On n’est pas sur des individus lisses ou manichéens ! Tous sont complexes, pleins de secrets et de sentiments. Cet entourage m’a paru plus que convainquant et, même si une poignée de protagonistes m’ont parfois hérissé le poil dans leurs propos ou dans leurs actes, je me suis globalement attachée à eux.

La majorité du récit va se dérouler dans une chambre d’hôpital. On y découvre le quotidien de la blessée : les séquelles laissées par le drame, les réactions de chacun, la rééducation de Margaret ainsi que l’évolution de sa santé. Ce huis-clos m’a beaucoup plu, car on assiste à une réelle évolution psychologique de chaque protagoniste et pas uniquement celle du personnage principal. Ainsi, même si le début est long à se mettre en place, la situation n’est jamais statique. Il se passe toujours quelque chose et les conversations sont nombreuses. Kitty est l’un des personnages qui a réussi à le plus m’émouvoir. J’ai adoré son soutien, son tempérament et surtout son humour. Cette femme est un vent de fraîcheur ! Elle apporte une pluie de sourire à sa cadette et au lecteur. De plus, apprendre ses secrets m’a beaucoup plu… Sans elle, je ne pense pas que j’aurais autant apprécié cette histoire !

viereve.jpg

Hélas, la romance est cousue de fil blanc, tout comme certains rebondissements qui se sont révélés hyper prévisibles (ex : l’affaire Chip, Myles à la fête ou encore le mystère qui tombe sur les épaules du père de famille). Ce sont deux petites faiblesses qui ont joué sur le fait que j’ai échappé au coup de cœur. Ian, le kiné de Margaret, est l’archétype du bosseur renfermé qui se montre dur, réaliste, cassant et peu bavard pour se préserver et pour faire réagir les patients. Mais on se doute bien vite qu’il a ses propres démons à surmonter et qu’il n’est en fait pas bien méchant… Comme il est beau et écossais, le cœur de la gente féminine va chavirer… Cela dit, j’avoue que, même s’il est bien construit, ce personnage m’a agacée. J’aurais voulu être un peu plus surprise par ses secrets. Quelques scènes avec lui m’ont également paru trop faciles. Cela dit, je ne doute pas que la plupart des lectrices tomberont sous le charme de ce médecin, car c’est quelqu’un que l’on va apprendre à connaître et apprécier au fil des événements…

Ce roman contemporain m’a beaucoup plu : il est plein d’humour, d’émotions diverses, de belles valeurs, d’idées positives et de réalisme. Le dénouement m’a convaincue et ne tombe pas dans le niais. Si vous cherchez une romance contemporaine qui aborde des sujets importants et difficiles, alors ce livre est fait pour vous. Merci aux éditions Milady pour cette belle lecture !

.

Imprimer

.

Citations

Parfois, quand tu as le plus besoin que ton homme se montre grand et fort pour toi, eh bien… C’est à ce moment précis qu’il s’écroule. 

—————

Quand tu ne sais pas quoi faire pour toi-même, fais quelque chose pour quelqu’un d’autre.

—————

Mourir est facile. Ce qui est compliqué, c’est précisément de ne pas mourir. 

.

Ma note

♥ 4,5/5

saiwhisper-4etoiles-bonne-lecture

Publicités

8 réflexions au sujet de « « La Vie rêvée de Margaret » de Katherine Center »

  1. En lisant le résumé, je n’ai pas pu m’empêcher de penser que ce roman n’était pas vraiment pour moi, puis j’ai lu ta chronique qui m’a donné envie de découvrir cette myriade de personnages à la personnalité bien travaillée et réaliste… Dommage pour le côté romance cousue de fil blanc et les quelques rebondissements prévisibles, mais de ce que je retire de ton avis, c’est qu’on finit par pardonner ces points devant les atouts du récit et de ses personnages.

    Aimé par 1 personne

  2. Et ben et ben, comment ne pas rester indifférent avec un tel avis ?? Je ne me serai pas tournée vers cette histoire mais vu comment tu en parles, si l’occasion se présente, je n’hésiterai pas 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s