Documentaires·Horreur·Littérature jeunesse·Romans policiers / Thriller

« Escape Game : Le manoir maudit » de Rémi Prieur, Rémy Strobbe, Mélanie Vives

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Escape Game : Le manoir maudit »
Auteurs : Rémi Prieur, Rémy Strobbe, Mélanie Vives
Genre : Livre jeux / Polar / Fantastique
Éditeur : Mango

.

résumé du livre

Bienvenue dans le manoir maudit… À peine avez-vous pénétré dans cette vieille maison que vous vous retrouvez enfermé ! Parcourez les différentes pièces, de la cave au grenier, pour vous échapper au plus vite. Découvrez trois dangereuses aventures dans lesquelles vous devrez observer, manipuler et résoudre des casse-têtes comme dans un vrai escape game.

.

Ma critique

manoirmauditAprès avoir testé mon premier escape game sous format livre avec « Casting mortel », j’avoue avoir été très impatiente de tester un autre ouvrage le plus vite possible. Or, il se trouve que j’avais un deuxième ouvrage sous le coude… Un titre qui correspondait bien plus à mes goûts littéraires, puisque l’on va plonger au cœur d’un manoir hanté ! On y fera la rencontre de vampires, de zombies, de fantômes et de créatures imaginaires. La sorcellerie est également bien présente puisque l’on va découvrir une salle pleine de potions étranges lors d’une mission et que l’on va utiliser deux à trois fois un ouija, cette étrange planche utilisée lors de séances de spiritisme ! L’aventure se décline en trois enquêtes différentes que l’on doit terminer en une heure… Ce qui nous fait trois heures de lecture haletantes ! De plus, l’ouvrage a pour originalité d’être accompagné de musique ! Ainsi, chaque scénario a une bande sonore qui nous met dans l’ambiance (site internet du livre) ou, selon l’épreuve, nous donne des directives. Autant dire que j’étais sous le charme de ce beau livre objet me plongeant directement dans un univers fantastique ! Hélas, mon épopée ne s’est pas toujours déroulée comme prévu…

Comme on nous laisse le choix pour commencer les missions, j’ai voulu débuter avec mes monstres favoris : les zombies ! Apparemment, cette enquête nécessitait un certain sens de l’observation… Ce qui ne m’effrayait pas du tout, car je suis assez friande de l’exploration et des petits détails à trouver dans des planches. J’ai donc été ravie de découvrir une énigme ressemblant à « Où est Charlie », des salles cachées à trouver ainsi que des labyrinthes avec des éléments à comptabiliser. En revanche, quelques pages m’ont obligée à m’arracher quelques cheveux ! Je pense, par exemple, à celle avec la grande porte à ouvrir et le mur de crânes… Même avec la solution, je peinais à voir la page que j’aurais dû trouver ! Cette énigme aurait été peu faisable, surtout lorsqu’il s’agit d’un emprunt (hors de question de dessiner sur le livre !). Il y a également cette histoire de chiffres romains où je ne tombe pas sur le résultat désiré, même avec les réponses sous les yeux… Hormis ces deux épreuves, cette aventure avec les zombies m’a bien plu. La difficulté était variée et j’avoue avoir eu parfois de la chance en laissant mon intuition me guider. J’ai terminé dans un temps correct, mais non sans avoir triché pour les deux épreuves dont je vous ai parlé… (Même pas honte !)

Mon second choix s’est porté sur les spectres car, en feuilletant, j’étais tombée sur des illustrations aussi superbes qu’intrigantes… Hélas, ce fut une expérience douloureuse, frustrante et pénible ! Apparemment, il me fallait beaucoup de déduction pour m’échapper de cette zone… Il semblerait que je sois dépourvue de ce savoir-faire, car j’ai dû fouiller dans les indices, voire dans les réponses, pour la moitié des pages de cette mission ! On est sur des énigmes de maths (mon point faible), des logiques géométriques et des calculs à gogo. À plusieurs reprises, j’ai hurlé « c’est nul ! » comme une enfant, car je ne prenais aucun plaisir… Même mon conjoint, qui a pourtant fait une filière S, a jeté l’éponge lorsque j’ai quémandé son aide. Je ne me suis pas du tout amusée avec les fantômes au point que j’ai presque eu envie de m’arrêter en plein milieu de la partie… Mais je ne l’ai pas fait et je suis allée à la rencontre de Lagafia la vampire qui nous laisse une heure pour la sauver, sans quoi elle s’abreuverait de notre sang. J’ai adoré l’ambiance de cette troisième enquête, les casse-têtes à décrypter et l’idée d’aller d’une salle à une autre. Je n’ai presque pas touché aux indices, même lorsque je buttais un peu. 

c731eb362c38597548e8075266040a03
(è_é) Ma tête face à l’épreuve des fantômes… (>_<)

Mon expérience a donc été en dents de scie et, pour tout vous avouer, je n’ai même pas réussi à sortir du manoir, car je n’avais pas repéré les indices de chaque épreuve me permettant de m’échapper. C’est tellement frustrant ! L’avantage de cet ouvrage est que l’on en a réellement trois parcours différents qui ne se ressemblent pas et qui possèdent leur propre atmosphère. Hélas, la mission avec les fantômes m’a agacée au plus haut point, si bien que je suis ressortie globalement déçue par cette lecture… Je retenterai certainement d’autres escape game plus tard, car le concept est très sympathique et permet d’utiliser ses méninges. Un livre jeux qui permet de sortir des romans et de donner l’impression que l’on s’amuse plutôt qu’on lit.

.

(Lu dans le cadre du challenge littérature de l’imaginaire)

.

CitationsL’escalier qui mène à la cave descend beaucoup plus profondément que ce que vous imaginiez. Un grand fracas se fait tout à coup entendre, vous êtes pris au piège ! Face à vous, des tombes à perte de vue… Une voix macabre résonne : « Étranger, dans une heure tu erreras ici pour l’éternité. » Fuyez !
.
—————
.
Je dois oublier. Le sang, tout ce sang… Son corps gisant au milieu du salon… Comment oublier ? Les horribles blessures qui l’ont tuée, cet objet acéré qui l’a décimée. La souffrance qui a dû être la sienne… Je dois retrouver l’infâme qui, cette nuit là, a planté ce coup fatal sur la haut de son crâne. Je dois comprendre. Je dois la venger.
.

Ma note

2,5/5

 

 

16 réflexions au sujet de « « Escape Game : Le manoir maudit » de Rémi Prieur, Rémy Strobbe, Mélanie Vives »

    1. Oui ! x) Même si c’est plus du « livre jeux » ou « livre dont tu es le héros » qu’un vrai escape avec de la fouille, de la concertation avec ses proches/amis et du vrai stress. En vrai, un escape est carrément mieux, mais en format livre, c’est bien sympa. 🙂

      Aimé par 1 personne

  1. Mdrr rassure toi, j’ai fait S (et je suis allée en droit mdrr je sais) mais je suis persuadée que j’aurai fantastiquement échoué aussi ! Je suis aussi douée en maths qu’un poteau électrique l’est pour être souple 😂😂. Dommage que ça ne t’es pas plus plu par contre, surtout que c’était dans tes goûts habituels

    Aimé par 1 personne

    1. xD mdr ! J’adore la comparaison avec le poteau !
      Oui, c’est dommage, mais je retenterai plus tard avec un autre titre.^^ Me creuser les méninges ne me dérange pas… Tant que c’est « faisable ». Là, franchement, ce n’était pas le cas.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s