Romans policiers / Thriller

« Territoires » d’Olivier Norek

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Territoires »
Auteur : Olivier Norek
Genre : Roman policier
Éditeur : Pocket

.

résumé du livre

Depuis la dernière enquête du capitaine Victor Coste et de son équipe, le calme semble être revenu au sein du SDPJ 93. Pas pour longtemps, hélas ! L’exécution sommaire de trois jeunes caïds va les entraîner sur des pistes inimaginables. Des pains de cocaïne planqués chez des retraités, un chef de bande psychopathe d’à peine treize ans, des milices occultes recrutées dans des clubs de boxe financés par la municipalité, un adjoint au maire découvert mort chez lui, torturé… et Coste se retrouve face à une armée de voyous impitoyables, capables de provoquer une véritable révolution. Mais qui sont les responsables de ce carnage qui, bientôt, mettra la ville à feu et à sang ?

.

Ma critique

Ce polar fut plutôt distrayant… C’était mieux que « Code 93 », mais on est encore loin du scénario haletant et coup de poing d’« Entre deux mondes » qui m’a fait découvrir la plume de l’auteur. Ce manque d’immersion peut s’expliquer par les personnages. Ces derniers sont un peu plus classiques, notamment Victor Coste qui, bien qu’il soit attachant, reprend l’archétype du flic dévoué, vif et talentueux, mais qui est aussi écorché qu’insaisissableOr, j’avoue que je commence à me lasser de ces enquêteurs marqués par un lourd passé, torturés par le travail et la vie personnelle ou ayant des problèmes avec les Femmes, comme c’est le cas ici avec la belle Léa… Les autres membres de l’équipe sont toujours prometteurs cependant, on n’a pas vraiment le temps de les développer sans entacher le rythme de l’enquête. Hélas, c’était déjà ce manque de consistance qui m’avait chagrinée dans « Code 93 »… C’est dommage, car Johanna et Ronan commencent enfin à titiller ma curiosité… J’espère donc les voir plus développés dans « Surtensions » ! En tout cas, j’ai particulièrement apprécié le lien qui unit cette brigade : on sent beaucoup d’affection entre eux, qui se traduit parfois par de l’humour avec des joutes verbales bien sympathiques.

Comme dans la première enquête de Coste, l’auteur a choisi une narration omnisciente et des chapitres courts. La tension est donc assez soutenue, ce qui nous tient bien en haleine… J’ai tout de même ressenti quelques longueurs néanmoins, j’ignore si c’est dû au texte ou à ma fatigue du moment. Quoi qu’il en soit, le récit est assez dynamique et très ancré dans la réalité. Il est question de cités, de racisme, d’émeutes, de drogue, de chantage, de violence, de politique et de ripoux avides de Pouvoir. On pointe certains problèmes sociaux avec justesse, réalisme et sans fioriture… Par ailleurs, on apprend des choses sur le fonctionnement de la Police et sur certains services. J’ai trouvé ça intéressant. Ainsi, la sauce prend plutôt bien… Reste à voir si je serai plus conquise par le troisième volet mettant en scène Victor Coste et son équipe…

.

CitationsSa citation favorite lui revint, comme d’habitude, mais son sens n’eut jamais autant de force :
– Alors on a les mains dans la merde et dans le sang. Jusqu’aux coudes.
– Pourquoi ? Vous imaginiez qu’on peut gouverner innocemment ? 

—————

La violence crée la peur et la peur soumet les hommes. 

—————

– Vous me faites marrer les mecs, les mecs, à croire que vous avez une baguette entre les jambes.
– Fais moi penser à écrire cette phrase sur un tee-shirt.

—————

Le job de dealer, c’est comme celui de footballeur, les carrières sont courtes et il faut assurer l’après.

.

Ma note

♥ 3,5/5

saiwhisper-3etoiles-sympa-palmal

Publicités

9 réflexions au sujet de « « Territoires » d’Olivier Norek »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s