Romans policiers / Thriller

« Entre deux mondes » d’Olivier Norek

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Entre deux mondes »
Auteur : Olivier Norek
Genre : Roman noir / Polar
Éditeur : Michel Lafon

.

résumé du livre

Fuyant un régime sanguinaire et un pays en guerre, Adam a envoyé sa femme Nora et sa fille Maya à six mille kilomètres de là, dans un endroit où elles devraient l’attendre en sécurité. Il les rejoindra bientôt, et ils organiseront leur avenir. Mais arrivé là-bas, il ne les trouve pas. Ce qu’il découvre, en revanche, c’est un monde entre deux mondes pour damnés de la Terre entre deux vies. Dans cet univers sans loi, aucune police n’ose mettre les pieds. Un assassin va profiter de cette situation. Dès le premier crime, Adam décide d’intervenir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il est flic, et que face à l’espoir qui s’amenuise de revoir un jour Nora et Maya, cette enquête est le seul moyen pour lui de ne pas devenir fou. Bastien est un policier français. Il connaît cette zone de non-droit et les terreurs qu’elle engendre. Mais lorsque Adam, ce flic étranger, lui demande son aide, le temps est venu pour lui d’ouvrir les yeux sur la réalité et de faire un choix, quitte à se mettre en danger.

.

Ma critique

C’est ce que l’on appelle un roman coup de poing ! La sauce prend dès le départ, avec cet épilogue déchirant où un passeur demande à une mère de jeter son enfant malade à l’eau pour ne pas que le groupe se fasse repérer ou soit contaminé. couv13380683Commence alors une intrigue sombre, réaliste et poignante permettant de comprendre qui est cette petite famille et comment on en est arrivé là… On va faire la rencontre d’Adam, un personnage qui m’a beaucoup touchée. J’ai totalement adhéré à sa façon d’être, à ses principes ainsi qu’à son dévouement pour sa femme Nora et sa petite Maya. Parallèlement, on va faire la rencontre de Bastien, un flic qui va déménager à Calais. Lui aussi a réussi à m’émouvoir et à me conquérir. Il s’agit d’un policier intelligent, vif, humain, travailleur et juste. Le voir rencontrer puis tisser des liens avec Adam m’a énormément plu. L’humanité des personnages… C’est sans doute la force de ce roman que je ne catégoriserais pas forcément comme un polar. Certes, on a une enquête sur toile de fond, mais j’ai plutôt eu l’impression que l’auteur avait mis l’accent sur ses personnages principaux, leur personnalité et leur réalisme. On n’est pas vraiment dans un roman policier, ni un témoignage (à noter que, même si l’enquête est fictive, l’auteur a utilisé de la violence de la réalité en écoutant les migrants ou les bénévoles humanitaires qui se sont livrés sur ce qu’ils ont traversé…), ni un roman noir. C’est un mélange de tout cela ! Un ensemble qui n’en est que plus puissant ! De ce fait, avec les personnages, on oscille réellement entre l’espoir et la réalité. On s’inquiète pour les protagonistes, on s’attache et on part avec eux.

Je suis passée à un doigt du coup de cœur avec cet ouvrage qui prend aux tripes. D’ailleurs, lorsque j’ai terminé les dernières pages, j’ai refermé tout cela avec plein d’images dans la tête, le cœur serré et la gorge sèche… On se sent impuissant et dépassé dans ce combat quotidien… On n’imagine pas à quel point tout cela doit être difficile… Honnêtement, je ne sais pas si c’est le genre de livre à ne pas mettre dans toutes les mains, car c’est très dur… Pour ma part, il m’a été nécessaire de faire des pauses dans ma lecture, car j’avais besoin de souffler… En effet, il faut pouvoir digérer certains passages comme les viols (femmes et enfants), la violence des Hommes, les traversées en bateau, le désespoir qui s’acharne, la lutte pour la survie ou encore les magouilles de certaines personnes profitant du système. Paradoxalement, je vous incite vivement à découvrir ce livre, car il saura vous toucher à plusieurs reprises. De plus, il contient des vérités poignantes qui agissent comme des gifles au cours de la lecture. Alors, si vous n’avez pas peur des sujets difficiles et d’actualité, foncez et venez faire une immersion dans la « Jungle » de Calais, deux mois avant la décision de son démantèlement…

La plume d’Olivier Norek est sensationnelle ! Il faut absolument que je dévore bientôt les autres ouvrages que j’ai acquis au salon du polar Seille de Crime. J’espère retrouver dans ses autres écrits les mêmes sensations et la même facilité à rentrer dans l’intrigue. J’espère également être touchée par ses autres personnages, comme cela a été le cas avec Adam, Bastien ou encore Kilani, un pauvre enfant que la vie n’a pas épargné. Kilani est sans doute le personnage que j’ai le plus aimé… Son passé, les chapitres le mettant comme narrateur et ses interventions m’ont bouleversée… Attention aux montagnes russes : votre cœur sera mis à rude épreuve avec cette lecture !

.

clubdeslecteurs

.

Citations

– Les migrants fuient un pays en guerre vers lequel on ne peut décemment pas les renvoyer, mais de l’autre côté, on les empêche d’aller là où ils veulent. C’est une situation de blocage, on va dire. […] Vous croyez aux fantômes, Passaro ?
– Je ne me suis jamais posé la question. Vous parlez des esprits qui hantent les maisons ?
– Exact. Coincés entre la vie terrestre et la vie céleste. Comme bloqués entre deux mondes. Ils me font penser à eux, oui. Des âmes, entre deux mondes…

—————

Le long de la côte, à l’écart du centre-ville, entre une forêt et les dunes, il y avait un ancien cimetière qui jouxtait une décharge. L’État a fait place nette à coups de bulldozer et on a invité les migrants à s’y installer il y a un an de ça. Au début ils sont arrivés discrètement, une petite centaine de curieux tout au plus, puis l’info a traversé la planète et ils sont venus par milliers. La Jungle était née.

—————

Le caissier fit biper les articles et s’étonna de cette collection de vêtements sombres.
– Il suit des cours de ninja votre gamin ?
– Non, on prépare un braquage en famille, répondit-elle.

.

Ma note

♥ 4,5/5

Publicités

19 réflexions au sujet de « « Entre deux mondes » d’Olivier Norek »

  1. Ce roman est véritablement une grosse claque. Il nous fait ouvrir les yeux sur une réalité qui fait mal, sur une France qui fait mal. Les personnages sont authentiques, absolument humains. Véritable enquête sociologique, Norek a vraiment su emmener son lecteur là où il voulait!

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai vu l’émission de La Grande Librairie dans laquelle Olivier Norek était venu présenter son livre, et depuis il me tente énormément (je n’ai encore rien lu de cet auteur) ! Ton avis va probablement me convaincre de le lire ^^ Merci pour cette chronique !

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s