Fantastique/Fantasy·Littérature jeunesse·Science Fiction·Young adult

« Félines » de Stéphane Servant

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Félines »
Auteur : Stéphane Servant
Genre : Science-Fiction / Roman pour ado – young adult
Éditeur : Éditions du Rouergue

.

résumé du livre

Personne ne sait exactement comment ça a commencé. Ni où ni quand d’ailleurs. Louise pas plus que les autres. Ce qui est sûr, c’est quand les premiers cas sont apparus, personne n’était prêt et ça a été la panique. Des adolescentes qui changeaient d’un coup. Des filles dont la peau se recouvrait de… dont les sens étaient plus… et les capacités… Inimaginable… Cela n’a pas plu à tout le monde. Oh non ! C’est alors qu’elles ont dû se révolter, être des Félines fières et ne rien lâcher !

.

Ma critique

Après avoir lu des éloges sur cet ouvrage faisant partie de la sélection finale du PLIB, j’ai eu envie de plonger dans cet univers où, pour des raisons inconnues, les adolescentes ont brusquement des poils qui poussent sur le corps… J’ai été fascinée par cette idée de métamorphose en femmes-chattes. Au fil du récit, je me posais une myriade de questions, que ce soit sur l’origine de ces transformations insolites, sur les réactions de la populace et sur le fait que seules les Femmes soient concernées. Il faut avouer que ces changements sont perturbants, puisqu’ils ne concernent pas uniquement le physique des demoiselles en pleine puberté, mais aussi leurs capacités, comme leurs sens qui vont s’affûter ! Mais ce qui est le plus intéressant, c’est bien la montée en puissance de ce phénomène qui va totalement ébranler l’opinion public. En effet, très vite, les autorités vont se positionner dans une lutte sans merci contre ces « Obscures »/« Félines » jugées anormales et dangereuses. Ainsi, c’est une véritable dictature qui va émerger, puis qui va créer des émeutes. couv54288667Ségrégation, oppression, violence, rejet d’autrui, délation, fascisme, … On assiste à une montée en puissance de la haine faisant fortement songer aux événements historiques que nous avons autrefois traversés. Si le concept atypique de mutation n’est que fiction et véritable allégorie du passage à l’âge adulte, l’idée de telles réactions est crédible. On imagine aisément cette guerre civile possible, puisque l’Homme a toujours tendance à se montrer violent, puriste, radical et terrifié dès qu’il est face à la différence…

L’un des autres points forts de ce one-shot fantastique est tout le travail autour de la psychologie, notamment celle de masse, que ce soit du côté des « humains » ou des personnes infectées par cet étrange mal. Avec émoi, on se sent emporté par ce combat que va mener Louise et ses nouvelles camarades. Il faut dire qu’en tant que Femme, j’ai été sensible face à certaines thématiques féministes qui touchent d’autres sujets d’actualité comme le racisme, l’émancipation, la sexualité, la religion, le port du voile, l’acceptation de la différence et d’autres engagements militants que je vous laisse découvrir. Stéphane Servant n’hésite pas à apporter ses opinions, tout en proposant un scénario fluide et addictif. Certes, j’ai trouvé que l’on manquait cruellement d’effet de surprise dans les rebondissements toutefois, cela ne m’a pas empêchée de tourner les pages avec intérêt. En outre, j’ai aimé l’idée de mise en scène du roman, puisque l’auteur a fait en sorte que son histoire sonne comme un témoignage. L’héroïne s’adresse directement aux lecteurs et donne l’impression que les chapitres sont sa déclaration : l’histoire de ses changements, de sa version des faits, de son nouveau camp, de sa révolution selon sa méthode et de sa perception du futur. Elle est, en quelque sorte, la vérité face à tout ce que l’on a pu entendre à travers des médias fictifs, prônant l’agressivité et la peur face aux Félines.

De façon générale, j’ai aimé ma lecture pour son originalité ainsi que pour son engagement dans certains sujets. Par ailleurs, le final m’a séduite ! Pourtant, on est sur une conclusion très ouverte, ce qui a tendance à d’habitude me refroidir… Mais pas ici ! Curieusement, une autre fin m’aurait agacée. C’est donc une belle découverte qui mérite d’être lue ! J’ai cependant quelques réserves, que ce soit sur le récit cousu de fil blanc et sur le rythme. J’ai trouvé qu’il y avait quelques longueurs. De plus, je n’ai pas spécialement adhéré à la romance. Il faut dire que le personnage de Tom ne m’a pas convaincue. Je l’ai trouvé très paradoxal et assez lisse… Bien évidemment, ce ressenti n’engage que moi et j’ai lu peu de ressentis pointant du doigt cette relation dérangeante et un peu trop rapide à mon goût ! Heureusement, ces éléments n’ont pas entaché mon envie de tourner les pages ou encore la puissance des réflexions amenées par Stéphane Servant. Un roman coup de poing !… Ou plutôt, coup de griffes ?

.

logo-plib

.

Citations

Je n’osais pas lui faire la lecture. Je me contentais de corner les pages où j’avais repéré un passage que j’aimais. Et je me disais que je les lui lirai un jour. Aujourd’hui je m’en veux de ne pas avoir osé. Toutes ces choses qu’on n’a pas le courage de partager. On se dit qu’on a le temps. Toute la vie devant soi. C’est comme voir une étoile filante dans le ciel et se dire qu’on fera un vœu demain ou la semaine prochaine. Mais la vérité c’est que ces moments ne reviennent jamais. Les étoiles passent et s’éteignent. Ça ne sert à rien de faire un vœu sous un ciel vide.
.
—————
.
Fatia me l’avait dit : « C’est une guerre. » Elle avait raison. Là où elle se trompait, c’est que ce n’était pas une guerre contre le reste de l’humanité, c’était une guerre contre nous-mêmes. Contre le désespoir, contre la culpabilité, contre la honte. Contre tout ce qu’on essayait de nous inculquer depuis toujours.
.

—————
.
Et vous le savez, les exemples sont nombreux dans l’histoire : ce que l’homme ne comprends pas, souvent il le détruit.
.
—————
.
Réfléchir, c’est commencer à désobéir.
Lire, c’est se préparer à livrer bataille.

.

Ma note

4,5/5

14 réflexions au sujet de « « Félines » de Stéphane Servant »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s