Fantastique/Fantasy·Romans policiers / Thriller·Young adult

« Comme des sauvages » de Vincent Villeminot #plib2021

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Comme des sauvages »
Auteur : Vincent Villeminot
Genre : Thriller / Fantastique / Young Adult
Éditeur : PKJ
#ISBN9782266297752

.

résumé du livre

Au cœur des collines, derrière la maison où Tom, 13 ans, passe ses vacances, se cache un mystère inimaginable. Quand, au détour d’un sentier, le jeune garçon tombe sur une immense clôture avec une mise en garde inquiétante, il se sent irrépressiblement attiré… Et il disparaît. Pendant des mois, sa grande sœur Emma va le chercher. Elle finira par découvrir la vérité. Mais pourra-t-elle rebrousser chemin et révéler au monde le terrible secret des Sources ?

.

Ma critique

Un roman de Vincent Villeminot prétendant au Prix Littéraire de l’Imaginaire de BooktubersApp (PLIB) ? Je n’ai pas hésité longtemps : il fallait que je le découvre ! Hélas, si mon envie de retrouver la plume saisissante et immersive de l’auteur était forte, mon enthousiasme a progressivement décroît… Dès les premières pages, je me suis retrouvée face à un point de vue très particulier. Je n’arrivais pas à savoir comment réagir face à Tom, un adolescent solitaire, franc et renfermé. Sa façon de raconter était déstabilisante, presque froide, hachée et descriptive. Hormis sa passion pour la nature, je n’arrivais pas à le comprendre ou à m’attacher à lui. Pourtant, c’est un héros qui va évoluer, notamment dans l’une des parties où il va nous présenter son nouveau mode de vie ainsi que ses fréquentations… Malheureusement, cela ne passait toujours pas : Tom ne me provoquait aucune sympathie. Cela dit, il avait au moins le mérite de ne pas me laisser insensible !

Quand ce fut au tour d’Emma, sa sœur aînée, j’ai ressenti bien plus d’émotions. Elle me semblait plus humaine, sensible et crédible vis-à-vis de son âge. Prenant la parole dans la seconde partie, la demoiselle va faire part de ses nombreuses réflexions, notamment en apprenant que son frère a mystérieusement disparu dans la forêt. Culpabilité, peur, refus d’abandonner son cadet, chagrin, … Comme son frère, Emma va être une narratrice bien développée psychologiquement. De tous les personnages, elle est celle pour qui j’ai eu le meilleur feeling. Ainsi, lorsqu’elle est retournée à « C. », un village fictif en Ardèche, j’ai pris plaisir à la voir enquêter. Or, je ne m’attendais pas à ce qu’elle fasse de telles découvertes ! Ces dernières furent épouvantables… Mais elle ne furent pas forcément ce à quoi je m’attendais. Puisque l’ouvrage fait partie d’une sélection de l’Imaginaire, je pensais que l’on partirait sur un monde parallèle ou une société dystopique. Finalement, c’était très différent. Sans trop en révéler, cela m’a rappelé la saga de films « Détours mortels ». On est effectivement dans l’horreur, la violence, la mort et l’état sauvage. On peut donc dire que l’ouvrage porte parfaitement son titre ! Mais, pour moi, j’attendais plus de fantastique. Hélas, ce ne sont pas les fantômes des victimes (que j’explique plus par la folie de certains individus) qui ont réussi à me faire changer d’avis…

Même si ce one-shot ne correspond pas à mes goûts, je reconnais qu’il ne laissera pas ses lecteurs indemnes ! La situation dans laquelle Tom, Emma et d’autres jeunes est terrible. Les morts qui vont survenir au fil de l’intrigue sont toujours brutales, brièvement décrites et vite expédiées. Pour moi, cela les rend plus marquantes que si elles avaient été détaillées sur plusieurs pages. Chaque décès a été comme un uppercut… Mais la scène qui m’a fait le plus chavirée est la folle course dans les bois. Cela m’a immédiatement fait penser à « La vraie vie » d’Adeline Dieudonné. Tout y est : l’ambiance glauque et oppressante, l’idée de traque ou encore l’ambiguïté des protagonistes. Que cette œuvre est noire ! Vincent Villeminot ne ménage pas ses héros ni ses lecteurs : il frappe et fait mouche. Personne ne restera de marbre ! Pour ma part, j’ai éprouvé des sentiments forts, mais souvent proches du dégoût… Je comprends certaines idées soulevées comme le retour à la vie sauvage, la bestialité aussi bien des bêtes que des hommes, la loi du plus fort, le passage de l’enfance à l’adolescence, l’humanité, l’instinct, la solitude, etc. Cependant, j’espérais avant tout m’attacher à l’un des quatre héros… Au moins un ! Dans une œuvre centré sur la survie, cela m’était nécessaire. Malheureusement, les choses sont allées trop vite…

À mon sens, ce récit proche de l’ovni littéraire ne plaira pas à tout le monde. Tout d’abord, je le conseillerais à de grands adolescents, car le contenu est explicite, violent et brutal. J’ignore si les plus jeunes auront l’idée de prendre du recul sur certains sujets ou s’ils prendront tout au premier degré. Une chose est sûre : certains passages sont clairement traumatisants et dignes d’un livre/film d’horreur ! En ce qui me concerne, je n’ai pas accroché en raison de la narration polyphonique déconcertante, du manque d’attachement pour les personnages (notamment Jade et Ethan qui m’ont fortement déplu) et de l’idée que je m’étais faite de l’imaginaire dans cette aventure. Toutefois, j’ai lu de très bons avis… ainsi que des ressentis plus réservés. Je pense donc qu’il s’agit d’un livre avec lequel cela passe ou ça casse !

.

logo-plib

.

Citations

AVERTISSEMENT :
Celui qui pénètre dans cette partie de la forêt
ne reviendra jamais en arrière.
Jamais.
.
—————
.
Il étudiait en connaisseur la carte que Max lui avait laissée. Au nord, aucun sentier ne traversait les collines situées en face de la terrasse. Il en éprouva une excitation de découvreur. Terre vierge, en un sens. Il irait par là.
.

—————
.
Mais non, l’être humain est ainsi : il ne peut renoncer, accepter son sort. Même pris au piège, même devant l’inéluctable défaite ou la perspective d’une mort certaine, il essaye. Il se bat. Il rue.
.
—————
.
Je voudrais qu’il accomplisse tout tout ça, sachant tout ce qu’il sait : que les adultes l’ont toujours trahi, tout en croyant bien faire, qu’ils l’ont maintenu dans une enfance illusoirement préservée, tandis qu’ils saccageaient le monde ; qu’ils l’ont rendu sauvage, puis qu’ils l’ont jeté dans un monde domestique et ravageur. Je voudrais croire, penser, savoir et raconter tout ça, oui. Mais à dire la vérité, en ce qui concerne la fin, je l’ignore totalement.

.

Ma note

1/5

7 réflexions au sujet de « « Comme des sauvages » de Vincent Villeminot #plib2021 »

  1. Je ne m’attendais pas à un récit aussi violent, glauque et percutant ! Je ne sais pas trop si je suis la cible et je crains de ne pas trop accrocher, mais d’un autre côté, ta chronique est super intrigante, notamment quand tu évoques les découvertes réalisées par Emma…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s