Fantastique/Fantasy

« Les chaînes du silence » de Céline Chevet #plib2021

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Les chaînes du silence »
Auteur : Céline Chevet
Genre : Fantastique
Éditeur : Du chat noir
#ISBN9782375681381

.

résumé du livre

Après avoir sauvé la vie d’un vampire, Nathanaël est contraint de fuir son village. Réfugié au plus profond de la forêt où ces créatures gardent les ombres, il est adopté par l’une d’entre elles qu’il nomme Kael, scellant ainsi son destin. Malgré sa nouvelle condition d’animal domestique et le silence permanent de son maître, Nathanael observe la communauté qu’il intègre et dont il ignore tout. Pour la première fois, il apprend à contempler ces espaces immenses qui isolent les hommes et abritent les Bêtes, ces créatures issues d’un autre temps. Lui, l’humain fragile et sensible, symbolise tout ce que les vampires immortels ne regardent plus. Mais parce qu’il choisit de s’attacher pleinement à son maître, leur vie en est bouleversée. De ces chaînes nait un espoir. La liberté. Pour tous les deux.

.

Ma critique

Première immersion dans la plume de Céline Chevet, gagnante du PLIB de l’année dernière avec « La fille qui tressait les nuages » (que je n’ai pas lu, car deux copines m’ont expliqué quelques passages et je pense que ce sera un blocage). Cette nouvelle histoire semblait davantage me correspondre, en particulier avec cette immense forêt remplie de vampires. De plus, j’étais émerveillée par la couverture représentant ces deux silhouettes au milieu d’arbres immenses, faisant face à ce cerf géant… Finalement, cet ouvrage fut plaisant et intéressant. Bien que simple, j’ai apprécié sa construction : on distingue deux récits qui s’entremêlent et évoluent de façon simultanée sans pour autant perdre le lecteur ou être rébarbatif.

couv1414989D’un côté, on suit les aventures d’une enfant et d’un Vampire. Ensemble, ils cheminent à travers la végétation hostile, croisant la route d’humains plus ou moins intentionnés, de buveurs de sang et de monstres titanesques. Le lien de ce duo est particulier : le Vampire tolère la présence de la bambine, mais la laisse se débrouiller face au danger. De son côté, la fillette voue une admiration sans faille à celui qu’elle appelle « Maître » et semble déterminée à le suivre, même si elle ignore où ils se rendent. Tous deux ne se parlent pas toutefois, il y a quelque chose de très fort qui va constamment évoluer au fil des chapitres. Leur relation m’a paru très intéressante, fragile, étrange, fascinante, dérangeante et mystérieuse.

Le fil rouge de cet étrange binôme semble être le second récit : le journal intime de Nathanaël, un trentenaire ayant vécu toutes sortes de péripéties en rapport avec les êtres de la nuit. Avec un petit côté torturé et mélancolique digne de Louis (« Entretien avec un vampire » d’Anne Rice), le jeune homme va retracer ses mésaventures, avec sa première confrontation avec les vampires ainsi que ses découvertes. Grâce à lui, on en saura davantage sur leur mode de vie, leur façon de communiquer très insolite, leur quotidien, leurs rites, leur perception des autres races, leur manière de grandir, etc. C’est tout simplement captivant ! Avec brio, l’auteure n’a pas cédé à la facilité : ses personnages ne sont pas manichéens, mais bien complexes et nuancés. Chacun a ses forces, ses failles et agira selon ses convictions… Le trio principal (Kael, Téméra et Nathanaël) a directement suscité mon intérêt, si bien que je dévorais les pages avec satisfaction. Je ne me suis pas attachée à eux, mais je désirais connaître leur destin.

C’est assez contemplatif et paisible. Ainsi, on ne peut pas dire qu’il y a beaucoup d’action dans ce roman qui a tendance à proposer beaucoup de réflexions ou de dialogues. Toutefois, je ne me suis pas ennuyée pour autant. Certains passages étaient remplis d’horreur ou de tension, tandis que l’ambiance ainsi que les mystères rendaient la lecture immersive ! J’avais envie d’en savoir plus sur ces différents narrateurs et sur l’univers inquiétant inventé par Céline Chevet. Cette dernière a su revisiter le mythe du vampire de façon originale, notamment dans la façon dont les buveurs de sang communiquent. Je pense néanmoins que l’on aurait pu creuser davantage certains rites malheureusement encore secrets (par exemple, quel est le fameux « autre chose » que deviennent les vieux vampires ?). De plus, j’ai été déçue par la place des Monstres. Ces derniers auraient pu être davantage développés ou être davantage présents dans le scénario. Hormis deux/trois interventions, je me suis demandée leur utilité si ce n’est représenter un danger supplémentaire.

Quête identitaire, différence, tolérance, violence, tragédie, obscurité et onirisme seront des thèmes mis en avant dans « Les chaînes du silence ». J’ai globalement apprécié ce titre dont je reconnais volontiers les atouts et les points faibles. Je suis curieuse de découvrir « Sous les sabots des dieux » que je me suis procurée et dont j’ai lu de bons avis du côté des jurés du PLIB…

.

logo-plib

.

Citations

 
J’ai troqué mon existence paisible pour une nuit sans fin. Si c’était à refaire, je le referais sans hésiter.

 

—————

Mensonges ! Ne vivons plus dans l’illusion. Il n’y a ni Dieu ni Diable ; l’Homme n’est qu’un animal parmi les autres. Et à ceux qui prônent que le vampire est son antagoniste, détrompez-vous. Il est son maître.

—————

– Je n’ai jamais donné de nom à mon maître, murmura-t-elle entre les râles du combat. J’aurais peut-être dû… On oublie parfois ce qui est le plus important….
– Qu’est-ce qui est le plus important ? lui demandai-je le souffle court.
– D’aimer. Quelle que soit la forme.

.

Ma note

4/5

10 réflexions au sujet de « « Les chaînes du silence » de Céline Chevet #plib2021 »

  1. Dommage pour la fille qui tressait les nuages mais je peux comprendre que le recit de certaines scènes bien que rares ne donnent pas envie de lire ce roman. Des deux nominés cette année seul celui-ci m’attire vraiment. J’ai hate de decouvrir cette revisite du vampire, ton avis reste enthousiaste malgré les quelques points faibles que tu relèves 😊

    Aimé par 1 personne

    1. Je peux comprendre pour les deux titres. Entre ma lecture de ce titre et aujourd’hui, j’ai vu plusieurs avis sur le roman des chevaux (Sous les sabots des dieux)… Et ils sont mitigés… Du coup, j’ai un peu peur.
      Je suis curieuse de découvrir ton avis sur la chaine du silence le jour où tu testeras.

      Aimé par 1 personne

      1. Je n’ai pas lu d’avis sur le roman des chevaux mais savoir qu’ils sont mitigés me confortent dans mon idée de ne lire ce roman que s’il se retrouve parmi les 5 finalistes! Ca fait toujours un de moins à lire. J’espère toutefois qu’il saura te séduire un minimum quand tu te lanceras dans sa lecture…

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s