Manga·Romances

« Perfect world » T4, T5, T6 et T7 de Rie Aruga

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Perfect world » T4, T5, T6 et T7
Auteur : Rie Aruga
Genre : Manga / Romance
Éditeur : Akata

.

résumé du livre

Tsugumi a 26 ans et travaille au sein d’une entreprise de design d’intérieur. Un soir, lors d’une soirée de travail, quelle est sa surprise de retrouver autour de la table Hayukawa, son amour de lycée ! Mais depuis la fin de leurs études, le jeune homme, impliqué dans un accident, est en fauteuil roulant. Certaine que jamais elle n’aura la force (et l’envie) de fréquenter un homme « au corps amoindri », la jeune femme va pourtant sentir quelque chose bouger en elle…

.

Ma critique

Suite à leur rupture, le tandem va apprendre à avancer l’un sans l’autre. Du côté de Tsugumi, cela passera par la dépression, les soirées beuveries entre amies et la gestion difficile du quotidien, notamment avec une nouvelle bouleversante concernant sa famille. Puisqu’elle était amoureuse d’Ayakawa, je pensais qu’elle se battrait davantage… Mais ce ne fut pas le cas ! Cela dit, j’ai beaucoup aimé le fait que Koré-éda, mon chouchou, en profite pour jouer cartes sur table. Il a bien conscience de ses sentiments et du fait que sa relation ne soit pas saine toutefois, il est prêt à s’impliquer, à être encore une fois présent pour elle et à la combler comme il le peut. C’est vraiment un garçon en or

Du côté de notre jeune héros, ce sera la prose de conscience. Il va réaliser qu’il s’est mis lui-même une barrière et va regretter… Les réflexions avec son aide-soignante / infirmières sont intéressantes… Néanmoins, ces deux protagonistes me lassent déjà un peu : avec eux, on va beaucoup dans le mélo et la sensibilité. J’espère que les choses changeront.

> Ressenti : Un bon approfondissement psychologique des personnages et de leurs relations. 4/5

Le cinquième tome est, pour moi, le moins bon. Les deux héros continuent d’évoluer et de grandir séparément. J’ai trouvé l’ambiance assez pesante, notamment avec l’intégration d’un nouveau couple qui servira de mise en abîme à l’héroïne… Voilà un tremplin émotionnel lui permettant de voir d’un autre œil son ancienne relation avec Ayukawa.

Ce qui m’a surtout déplu, c’est l’évolution de la relation entre Tsugumi et l’adorable Koré-éda. Le pauvre se fait vraiment bouffer par sa gentillesse. Même si elle apprécie le jeune homme, elle est clairement en train de se servir de lui et ne cesse de songer à son ex. Voilà un lien assez superficiel, malsain et désagréable… La direction qu’a pris cette histoire m’a donc fortement déplu ! Et pourtant, je continue de m’accrocher au bienveillant Koré-éda ! Ayukawa va être un peu plus en retrait toutefois, il va tout de même évoluer à sa manière… J’attends surtout la confrontation avec Tsugumi dans le prochain tome !

Bien que je ne possède pas encore la suite sous le coude et que ce nouvel opus ne me plaise pas autant que les autres, je compte bien poursuivre la série dès que possible.

> Ressenti : Il me manque quelque chose… Bof… 3/5

6

Finalement, j’ai pu mettre la main sur la suite plus tôt que prévu ! Tant mieux, car celle-ci m’a globalement conquise. D’ailleurs, ce sixième opus m’a particulièrement émue. Les personnages sont réellement en train de mûrir et de faire évoluer leur carrière. Tsugumi va par exemple se lancer dans un projet qui lui tient un cœur : être décoratrice d’intérieur. Grâce à Keigo et Kaede, elle va pouvoir plancher sur un chantier qui lui tient à cœur. La voir s’investir fut très agréable ! La découvrir en train de renouer avec son ex l’est tout autant. Bien que les choses soient (presque) claires, le tandem va retrouver une certaine complicité ainsi qu’un beau lien. Cela dit, celui qui m’a le plus touché, c’est encore une fois Koré-Eda. Ce n’est pas possible d’être aussi adorable et compréhensif ! L’héroïne ne le mérite vraiment pas… Une petite partie est dédiée au frère de cet homme en or… Honnêtement, je ne m’attendais pas à un passé aussi poignant. Cela a renforcé mon affection pour ce protagoniste.

> Ressenti : Une bonne évolution du tandem principal et un approfondissement touchant de Koré-Eda. 4/5

7

Le septième tome reprend directement après le twist inattendu : un séisme a tout saccagé dans la ville. N’écoutant que son cœur, Tsugumi va traverser toute la ville afin de retrouver son ami Ayukawa… Or, à mon grand étonnement, tout le monde a mis la main à la pâte ! Chaque protagoniste, qu’il l’apprécie ou non, va se mobiliser pour le chercher ou pour lui venir en aide. Les recherches apportent une bonne dynamique au récit. Quant aux retrouvailles, notamment l’échange dans la voiture, elles furent riches en émotions. J’ai apprécié cette première partie qui alterne aussi bien tension qu’émotion.
Hélas, la deuxième moitié du manga m’a semblé moins passionnante. C’est le retour des doutes, des sentiments qui jouent au yoyo, du quatuor amoureux et de l’ambiance aussi pesante que dramatique. Il est vraiment dommage que l’auteure utilise autant le pathos avec son héroïne qui en fait trop et qui pleure sans arrêt comme une madeleine. Je pense que j’aurais beaucoup plus apprécié cette série dans son ensemble si elle n’avait pas autant tiré sur la ficelle…

> Ressenti : Une bonne première partie, mais trop d’étalage sentimental de la part de cette héroïne larmoyante ! 3,5/5

.

Citations

Si tu ne lui fais pas part de ce que tu éprouves, tu resteras toujours enfermé sur toi-même.
.
—————
.
Notre dernier voyage m’a brisé le cœur. Et pourtant, il restera à jamais un souvenir inoubliable. Ce jour-là, les cerisiers ployaient sous la neige. Je les ai imaginés sans cette masse blanche pesant sur leurs branches. Je souhaite qu’à travers ce tableau ils puissent vivre éternellement.
.
—————

.
Pourquoi… Kaede, ses parents et même l’architecte… Pourquoi tous décident de mon bonheur à ma place ? Moi, tout ce que je fais, c’est pour être heureux. Le jour où Kaede me quittera et où je me retrouverai seul, sans elle… Est-ce que ce jour compte plus que l’instant présent ? Nos seuls moments ensemble… C’est aujourd’hui… C’est maintenant.
.
—————
.
Écoute, pour moi, c’est clair que tu vas avoir du mal à tourner la page. Je sais que tu l’aimais profondément, Kawana. L’oublier va prendre du temps, beaucoup de temps. Parce que tu es comme ça, entière dans tes sentiments. C’est une des raisons qui font que je t’aime.

.

Ma note

3,5/5

2 réflexions au sujet de « « Perfect world » T4, T5, T6 et T7 de Rie Aruga »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s