Romans policiers / Thriller

« La belle-mère » de Sally Hepworth

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « La belle-mère »
Auteur : Sally Hepworth
Genre : Thriller psychologique
Éditeur : L’Archipel

.

résumé du livre

Avocate appréciée pour son dévouement, Diana se bat pour améliorer le sort des réfugiés, mais elle se montre froide et distante, sinon blessante, envers les siens. Ce dont souffre Lucy, sa belle-fille, qui rêvait de trouver en elle une mère de substitution. Dix années ont passé, et Diana vient de mourir. Elle se serait suicidée. Mais, à l’autopsie, nulle trace d’un cancer… Qu’est-il donc arrivé à Diana, dont le testament a été modifié peu de temps avant sa mort ?

.

Ma critique

Il y a presque un an, j’avais noté ce roman grâce à la super chronique de Light and smell ! Celle-ci m’avait donné envie de plonger dans ce thriller domestique mettant en scène une belle-fille, une belle-mère et leur entourage. Finalement, je me suis enfin mise à la lecture de cet ouvrage qui, malgré l’emploi du temps chargé, a été dévoré en deux/trois jours ! Or, je me suis régalée ! Ce livre fut addictif, notamment grâce au personnage de la belle-mère que j’ai trouvé intéressant, complexe et crédible ! En outre, même si le dénouement est facile à anticiper, on se laisse transporter par le mystère, les non-dits, les comportements troubles et les personnalités des protagonistes.

Le récit commence par un drame : Diana, la mère d’Ollie, a été retrouvée morte à son domicile. Une lettre laisse à penser qu’il s’agit d’un suicide toutefois, l’hypothèse va rapidement être écartée. Quelqu’un l’a assassinée… Qui ? Pourquoi ? Grâce à de nombreux flash-back, on va découvrir cette étrange femme au comportement trouble. Lucy, la belle-fille, n’est pas la seule à ne pas parvenir à la cerner ! Les propres enfants de Diana ont également des difficultés à comprendre ce qui pousse cette matriarche à parfois se montrer aussi froide, pudique, austère, franche, sans compassion, intransigeante, distante et exigeante. Et c’est là l’une des forces du livre : la complexité de Diana ! Quel régal de découvrir les chapitres où elle est narratrice et où elle nous conte son passé, sa vision des choses ou son ressenti vis-à-vis des autres personnages ! Sa personnalité est vraiment fascinante. De plus, on réalise alors que tout ce petit monde est loin d’être parfait… Chacun cache une zone d’ombre, des failles ou un tempérament fort…

En plus de posséder une plume fluide, Sally Hepworth a prouvé qu’elle avait su maîtriser cette affaire. Tout est bien ficelé ! De nombreux rebondissements vont provoquer des questions chez le lecteur. Ainsi, c’est avec méfiance que l’on va observer tous ces individus évoluer, se découvrir et se quereller. Grâce à la narration plurielle mélangeant aussi bien les voix que les époques, certains détails m’ont sauté aux yeux toutefois, je pense qu’on peut passer à côté si on étale sa lecture sur plusieurs jours. Si vous en avez l’occasion, ne lisez pas l’ouvrage d’une traite : la surprise risque d’être plus grande si vous n’avez pas tous les éléments en tête… (Ou si vous n’êtes pas du genre à chercher à comprendre ou à anticiper, c’est encore mieux !)

En plus de proposer une enquête efficace et saisissante ainsi que des personnages féminins à la psychologie finement travaillée, ce thriller psychologique aborde plusieurs thématiques sensibles. On va par exemple aborder la parentalité, les difficultés à avoir un bébé, le jugement d’autrui, les relations au sein d’une famille, l’éducation, l’aide aux autres, la communication, etc. Le tout est extrêmement fluide et addictif ! Vous l’aurez compris : ce fut une bonne découverte que je recommande à mon tour.

.

Citations

Un jour, quelqu’un m’a dit qu’on avait deux familles dans la vie : celle où l’on naît, et celle que l’on choisit. Il me semble pourtant que ce n’est pas tout à fait vrai. Certes, on choisit généralement son partenaire, mais on ne choisit pas ses enfants par exemple. On ne choisit pas ses beaux-frères ou belles-sœurs, pas plus que la vieille tante aigrie et alcoolique de son conjoint. 

—————

Il est si facile d’être à côté de la plaque, pour une belle-mère. On dirait qu’il existe mille lois à respecter, sauf qu’elles ne sont écrites nulle part. S’impliquer mais ne pas s’imposer. Soutenir mais ne pas envahir. Rendre service vis-à-vis des petits-enfants, mais sans empiéter sur le rôle des parents. Offrir sa sagesse, mais pas de conseils. De toute évidence, je ne maîtrise pas cette liste. Le poids des contraintes m’intimide au point de me décourager. Le plus agaçant, c’est de songer que le beau-père, lui, ne risque presque jamais le faux pas. Il doit se montrer accueillant, rien de plus. 

—————

C’est drôle ; théoriquement, un père et une mère ont la même mission. Ils vous nourrissent, vous protègent, essaient de faire de vous un être humain viable. S’ils s’y prennent bien, vous avez les pieds sur terre. S’ils s’y prennent mal, ils vous coupent les ailes. La différence est subtile, mais énorme.

—————

C’est drôle comme les jeunes se figurent que nous ne savons rien. Ils partent du principe que nous ne pouvons absolument pas comprendre la douleur d’un chagrin ou la pression liée à l’achat d’une maison. Que nous ne pouvons pas comprendre le drame de l’infertilité ou la dépression. Pour eux, si nous avons vécu de telles choses, ce devait être de façon moins forte, en teinte sépia, et non des expériences comparables aux leurs.

.

Ma note

4/5

11 réflexions au sujet de « « La belle-mère » de Sally Hepworth »

  1. Je suis vraiment contente que tu aies apprécié ce thriller, et encore plus la personnalité complexe de cette belle-mère. Je sais qu’elle a déplu à beaucoup, mais j’ai adoré me plonger dans sa vision du monde et de la vie…
    Et entièrement d’accord avec toi, c’est fluide et très addictif 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oui ! ❤ Merci encore pour cette chouette recommandation.
      Je comprends qu’elle déplaise et choque, car elle a une vision des choses particulière et très dure. Compréhensible, mais également ardue à accepter , notamment par des proches. Un personnage complexe comme on les aime !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s