Fantastique/Fantasy·Littérature jeunesse·Young adult

« Métamorphose » (De sang, d’écume et de glace T1) d’Alexiane de Lys #PLIB2022

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Métamorphose » (De sang, d’écume et de glace T1)
Auteur : Alexiane de Lys
Genre : Fantasy / Littérature ado – Young Adult
Éditeur : Michel Lafon

#ISBN9782749946405

.

résumé du livre

La perspective de passer ce qui pourrait être son dernier été loin de chez elle n’enchante pas vraiment Perséphone. La jeune fille atteinte d’une mystérieuse maladie qui l’affaiblit de jour en jour se retrouve coincée dans le Finistère, chez une tante excentrique dont elle ignore tout. Elle qui n’avait jamais fait face à l’Océan se sent irrésistiblement attirée par cette immense étendue d’eau… Mais l’Océan regorge d’êtres mystiques tous plus dangereux les uns que les autres. Et pire encore : il semble renfermer des secrets qui pourraient bien remettre en question toute la vie de Penny.

.

Ma critique

couv46111465Rien qu’avec sa sublime couverture, j’étais déjà sous le charme de cet ouvrage ! De plus, n’ayant pas pour habitude de lire des romans avec des sirènes, il me tardait de découvrir les aventures de Perséphone / Penny. Honnêtement, c’était très sympathique et distrayant ! Je cherchais quelque chose de léger dans le genre young adult et ce titre a su répondre à mes attentes. Cependant, il est loin d’être parfait… Les défauts sont nombreux et pourront parasiter le plaisir de certains. Tout dépend de ce que vous attendez en plongeant dans ces pages !

Ce titre est principalement à destination d’ados et de jeunes adultes. Ces derniers s’identifieront peut-être à notre pétillante narratrice venant juste de passer son bac. Jusque-là, ses principales préoccupations concernaient le lycée, le harcèlement dont elle faisait les frais ainsi que des problèmes de santé. La pauvre jeune fille souffre d’une maladie inconnue qui semble la ronger progressivement. Au départ, j’ai aimé le fait que Penny soit différente des autres, car cela changeait des personnages féminins canons et badass que l’on a l’habitude de croiser. J’espérais que l’autrice en profite pour mettre en avant le caractère de son héroïne et que celle-ci apprenne à aller de l’avant, malgré ses imperfections… Hélas, le récit a complètement changé cette tendance, balayant alors mes espoirs… C’est un peu spoiler toutefois, vous devez vous en douter : le personnage sur la couverture n’est autre que Penny sous sa véritable forme. En réalité, la demoiselle est une beauté au visage doux, aux formes généreuses et à la peau chocolat. Bien que j’apprécie le fait d’avoir une héroïne non-caucasienne (c’était l’une des raisons qui m’avaient poussé à acquérir ce livre !), j’ai regretté qu’elle devienne une femme à la plastique de rêve… Un peu d’imperfection aurait été original !

Si l’on passe outre son physique avantageux, Penny est un personnage principal attachant, mais assez classique. Certes, j’ai pris beaucoup de plaisir à la suivre et son humour m’a décroché quelques sourires toutefois, elle ne sort pas des sentiers battus. Elle s’adapte très (trop !) vite à ses pouvoirs latents, se comporte de façon peu mature, voire comme une pré-ado dès qu’il a été question de partir en vacances chez sa tante bretonne et ne réfléchira pas toujours à ses actes. Elle est également vite émoustillée face au beau torse musclé de son ravisseur… Il est à noter que si vous en avez assez des schémas vus et revus, je vous conseille de passer votre chemin ! On est sur une énième saga avec une héroïne forte, courageuse et au caractère bien prononcé. Celle-ci a des origines inconnues, mais également des pouvoirs incommensurables (laissant présager un parent surpuissant). Suite à une rencontre inattendue d’un beau gosse avec qui elle va entretenir une relation « chien et chat », elle va plonger dans un univers aussi incroyable que méconnu… mais va facilement trouver sa place. Le tout est saupoudré de personnages manichéens. Rien de nouveau sous le soleil… Néanmoins, c’est tout de même bien passé avec moi ! En effet, le ton humoristique dans la narration a réussi à gommer toutes ces imperfections. De plus, j’ai aimé quelques protagonistes, comme au beau Mewen dans ce monde ultra-féministe ainsi que la fameuse Tante Méduse dont le caractère est aussi excentrique qu’atypique.

Comme expliqué plus haut, je n’avais pas spécialement envie d’originalité. Je cherchais simplement de la légèreté et une ambiance maritime. Or, la plume d’Alexiane De Lys est vraiment très fluide, efficace et dynamique. Elle se lit très bien ! On ne ressent aucun ennui, car tout se goupille avec aisance et sans temps morts. En outre, l’univers des sirènes est très riche et plus complexe qu’on ne le pense ! Les mythes sont bien intégrées au texte. Si vous avez adhéré à la série « Les Ailes d’Émeraude », vous devriez accrocher à cette nouvelle saga. Honnêtement, j’ai ressenti énormément de similitudes. J’ignore si c’est volontaire ou non cependant, il y a beaucoup d’éléments en commun, que ce soit au niveau des personnages ou de certains rebondissements… Une fois de plus, cela ne me dérange pas néanmoins, je comprends que cela puisse rebuter d’autres lecteurs.

Vous l’aurez compris : ce premier tome propose une bonne dose d’action, tout en introduisant bien son univers. Certes, il souffre de plusieurs points faibles, notamment son côté classique, toutefois, j’ai pris plaisir à le découvrir. Si j’en ai l’occasion, je lirai volontiers le second tome lorsqu’il sortira !

.

plib2022

.

Citations

.

 

– Bon allez, c’est pas tout, mais faut qu’on bosse ! On réglera tes problèmes épidermiques plus tard. Passe-moi mes palmes.
Je n’ai pas réagi, choquée.
– Tatie… tu plaisantes, j’espère ! Regarde mes mains, bon sang ! On dirait que je me décompose ! Je ne vais pas bien, là ! Et toi tu veux aller nager ? T’es folle ? Emmène-moi aux urgences avant que je perde mes membres.
– Arrête de chouiner, Calimero ! Je m’y connais en problèmes de peau, et je peux t’assurer que t’es pas sur le point de devenir manchote. Alors fais confiance à ta vieille tante et aide-moi. Ce soir, on verra ce qu’on peut faire pour toi.

—————

D’accord, et comment suis-je censée combattre un serpent géant tueur d’hommes à moi toute seule ? Je suis incapable d’écraser une araignée ! Vous croyez pas que c’est mal parti ?

—————

– Mais… mais tu m’envoies où ?
– En Bretagne, ma chérie ! Chez tatie Lee-Anne.
Mes intestins ont fait un double nœud et ont serré très, très fort.
– Tante Méduse ? Mais papa, je ne peux pas, elle habite au bord de l’Océan, il paraît !
– Oh, a-t-il geint en joignant les mains d’un air compatissant, deux mois de vacances avec vue sur mer et plage privée, comme je te plains !

.

Ma note

4/5

Publicité

10 réflexions au sujet de « « Métamorphose » (De sang, d’écume et de glace T1) d’Alexiane de Lys #PLIB2022 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s