Fantastique/Fantasy·Littérature jeunesse

« Au pays de l’ailleurs » de Tahereh Mafi

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Au pays de l’ailleurs
Auteur : Tahereh Mafi
Genre : Fantastique / Roman ado
Editeur : Michel Lafon

.

résumé du livre

Avec sa peau pâle et ses cheveux de neige, Alice détonne à Ferenwood. Car Ferenwood est un monde éclatant de couleurs, révélatrices d’un don magique. La blanche Alice n’a donc apparemment aucun don, aucun intérêt : les habitants de ce lieu en ont fait une paria. Aussi lorsque son père, la seule personne qui lui témoigne de la bienveillance, disparaît soudainement, la jeune fille n’a-t-elle plus qu’un seul but : le retrouver. Pour cela, elle va devoir explorer la mythique et dangereuse contrée un peu plus loin que l’horizon… Elle part donc avec Oliver dans l’Ailleurs, un univers sans pitié peuplé de créatures effroyables…

.

Ma critique

À sa sortie, « Au pays de l’ailleurs » avait fait couler pas mal d’encre sur la toile en mal comme en bien (ex : La Tête dans les livres a beaucoup aimé (lien), tandis que Book Ouioui a été déçue (lien)). À vrai dire, c’est surtout la superbe couverture et l’univers qui m’attiraient : j’avais envie d’en savoir plus… J’ai tenté l’expérience en lecture commune avec Mikasa. Au pays de l'ailleurs Tahereh MafiNous avons plongé dans ce monde étrange, onirique et féerique. Tout est régi par la magie et la couleur. C’est très intéressant de découvrir les spécificités de Ferenwood… Et le mal qui ronge la pauvre Alice, une adolescente toute pâle que la plupart des gens rejettent… Même sa Mère ne semble pas l’apprécier à sa juste valeur : elle se sert d’elle, lui laisse les basses besognes et l’oblige à dormir au milieu des cochons… Alice, véritable petite Cendrillon, m’a fait de la peine : on ressent vraiment son chagrin ainsi que son manque de confiance en elle. Pour se protéger, elle met en avant son caractère fougueux, ses poings et sa langue acérée. Ayant lu deux/trois ouvrages ce mois-ci avec des héroïnes ayant ce tempérament, cela ne m’a pas dérangée… Cependant, je reconnais qu’elle peut facilement taper sur les nerfs de certains lecteurs ! Pour ma part, celui qui m’a le plus agacée est Oliver : ce jeune garçon va entraîner Alice dans l’Ailleurs et va garder la plupart des informations pour lui. Sans cesse, il va répéter qu’Alice ne sait rien, ne comprend pas ce monde et qu’elle doit ouvrir son esprit à ces choses improbables… Comme Mikasa, j’avais envie de le secouer dans tous les sens en exigeant qu’il prenne le temps d’expliquer plutôt que de rabâcher les mêmes choses… Ces deux protagonistes sont ceux que l’on suivra au cours de cette épopée. Les autres personnages comme la Mère d’Alice ou diverses rencontres ne sont pas trop développés et servent plutôt d’étapes.

J’ai été assez partagée par cette lecture… Je reconnais que l’auteure a énormément d’idées et n’hésite pas à proposer un monde déjanté digne d’ « Alice au pays des merveilles ». On est dans un conte qui bouleverse les habitudes avec des idées originales, burlesques et atypiques. J’avais l’impression d’être dans « Matrix », lorsque Morpheus explique à Neo qu’il doit oublier tout ce qu’il a appris ou croit connaître. On est comme dans un rêve… Et c’est là où, je pense, « ça passe ou ça casse ». J’ai beaucoup aimé certaines idées et quelques personnages (le Renard en origami, Tim, Paramint, …), toutefois j’ai trouvé ce monde trop loufoque. Le fait est que le rythme est également très très lent… Les révélations sont peu nombreuses et, même si les villes de l’Ailleurs ne se ressemblent pas, on peut se lasser de ce périple. J’avais du mal à rentrer dedans ; j’étais plutôt spectatrice appréciant des idées de-ci de-là, mais restant sceptique sur l’ensemble du récit. La narration m’a également rebutée : il s’agit d’un narrateur omniscient qui parle à la première personne et s’adresse directement à nous, lecteurs. Il décrit ce qu’il arrive à Alice non sans oublier de donner son avis ou de préciser les choses. Le problème, c’est qu’il y a souvent des répétitions et que je n’aime pas spécialement les narrateurs omniscients, même s’ils font dans l’humour !

J’ai conscience que ma note est assez cruelle, cependant je ne vais pas me leurrer : mon plaisir est surtout venu du fait que j’ai lu ce roman avec une amie… Ce qui m’a surtout enchantée, c’est le fait d’échanger avec Mikasa et de lire en sa compagnie. Hélas, le livre en lui-même m’a globalement déçue… Malgré la jolie morale sur la différence, l’amitié et la tolérance, je ne garde pas une appréciation neutre ou positive de ce livre… Mikasa a davantage aimé cette lecture ; ainsi, je vous invite à découvrir sa critique (lien) afin de vous faire un avis global… Mais le mieux est encore de lire cet ouvrage pour se faire sa propre opinion.

.

Citations

Elle n’aurait su dire qui pleurait le plus fort : elle-même ou le ciel.
.
—————
.
Des études ont montré que la réflexion et la délibération menaient à une prise de décision réfléchie. Une véritable épidémie.

.
—————
.
– Parce que je peux t’offrir quelque chose en échange de ta coopération.
– Il n’y a rien que tu puisses m’offrir qui pourrait me plaire, espèce de grand ananas touffu.
.

Ma note

♥  2/5

.

challenge mikasa.

TGWE

Publicités

24 réflexions au sujet de « « Au pays de l’ailleurs » de Tahereh Mafi »

  1. Ta critique est très juste. Je suis d’accord avec tout même si nous avons noté différemment. Mais il est vrai que l’une des choses que j’ai fortement apprécié dans ma lecture c’est de la lire avec toi. 😉 Bises

    Aimé par 1 personne

  2. En effet ce roman a beaucoup tourné mais malheureusement, beaucoup de critiques très mitigées … Personnellement, je pense que la couverture aurait pu me faire craquer (je la trouve magnifique) mais je pense que je n’apprécierais pas le côté trop loufoque, le rythme lent et le manque de révélations … Je passe mon tour sur ce livre 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Oh j’aurai préféré que tu aimes plus que moi mais c’est rater ^^ » Je te rejoins sur énormément de choses ! C’est dommage parce qu’avec toutes ces idées et la belle plume de l’auteure y avait du potentiel mais on a trop du mal à rester accroché dans cet univers loufoque comme tu le dis ^^ » Et les personnages ne sont pas attachants alors ça aide pas…

    Aimé par 1 personne

  4. La trilogie Insaisissable de l’auteur m’a énormément plu par sa plume mais aussi l’histoire et les personnages, du coup Au pays de l’Ailleurs me tentait beaucoup mais pas mal d’avis mitigés m’ont décidée à ne pas le lire de suite, peut-être plus tard =/

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s