Fantastique/Fantasy·Romans policiers / Thriller

« Comme un conte » de Graham Joyce

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Comme un conte »
Auteur : Graham Joyce
Genre : Fantastique / Thriller psychologique
Editeur : Bragelonne

.

résumé du livre

Il y a vingt ans, une adolescente nommée Tara disparaît sans laisser de trace. Son corps n’a jamais été retrouvé, et sa famille a fini par accepter son deuil. Pourtant, le soir de Noël, on frappe trois coups à la porte. Sur le seuil se tient une jeune fille qui ressemble étrangement à Tara. Et elle a l’air toujours aussi jeune… Après la joie des retrouvailles, des questions se posent. Peter, qui ne croit pas aux miracles, croit encore moins à l’histoire de sa sœur, qui prétend avoir été enlevée par des fées…

.

Ma critique

Voici le dernier roman de ma PAL rentrant dans cadre du Challenge Printemps Elfique 2017. Je suis ravie, car cette huitième lecture vient conclure avec brio cette épopée elfique et féerique ! J’ai passé un très bon moment aux côtés de Tara, Richie et Peter. Certes, tout n’est pas parfait toutefois, j’ai trouvé l’atmosphère vraiment énigmatique au point d’avoir dévoré les trois-quarts du livre en un après-midi tellement j’étais passionnée par ce que je lisais. Comme les protagonistes, je ressentais l’envie viscérale de connaître la vérité ! Pourtant, le début est lent à mettre en place. D’habitude, cela ne me dérange pas, car cela permet généralement de connaître les protagonistes voire de s’attacher à eux. Pour ce livre, cela permet surtout de découvrir les blessures causées par l’absence de Tara sur ses proches ainsi que l’impact de son retour. couv18298837Hélas, je trouve que la jeune femme a mis trop longtemps avant de commencer à raconter la façon dont elle a disparu : vous pouvez compter une centaine de pages avant qu’elle daigne en parler avec son frère… Certes, la psychologie est donc bien traitée en amont et on trépigne d’impatience, toutefois cela donne également une sensation de longueur tant on veut enfin connaître le récit de Tara…

Ce que la demoiselle a conté m’a à la fois plu, glacée d’effroi et étonnée. L’auteur propose une vision des fées très spéciale : ce ne sont pas de jolies pixies ailées taquines, mais plutôt des hippies aux penchants échangistes qui couchent sans arrêt entre eux. On a là un univers magique étrange qui sort du conte de fées traditionnel ! Bien sûr, ces êtres fantastiques sont très mêlés à la nature, notamment avec l’eau comme les lacs. Ils ont des traditions insolites et des besoins différents des humains. Leur monde est vraiment à part et difficile d’accès. Honnêtement, je n’aurais pas aimé m’y trouver. On a un sentiment étrange et malsain que l’on partage avec l’héroïne. D’ailleurs, on se demande si tout est « vrai » ou si elle fabule. Est-elle débridée au point de rêver de fées qui couchent ensemble sans arrêt ? Est-elle vraiment allée là-bas ? Le mystère plane tellement autour de Tara qu’il est difficile de s’identifier à elle. Et, au moment où l’on commence à la cerner, on tombe de nouveau de haut face à ses actions ou à son histoire. Graham Joyce n’a pas cessé de me surprendre avec cette aventure insolite.

Tara n’est pas la seule personne de ce livre à avoir une psychologie étoffée. C’est également le cas des deux hommes qui partageaient sa vie : son frère Peter et son ex-petit ami Richie. Ce dernier a été accusé d’avoir tué Tara. Lorsque la narration passe de son côté, on découvre ses entretiens avec la police, sa relation avec Tara avant tout ça, son métier et ce qu’il a traversé. On partage également ses doutes et son incompréhension lorsqu’il a découvert certaines choses la concernant. C’est un personnage touchant à sa manière : malgré ses défauts comme son côté colérique, il aimait et apprécie toujours la jeune femme. Peter est un héros peu attachant, mais à l’esprit rationnel. J’avoue que, même si on aurait pu davantage creuser sa personnalité, on s’identifie à lui en se mettant à sa place. Comme lui, on essaye de savoir ce qu’il s’est passé pour que Tara agisse ainsi : quels traumatismes a-t-elle vécu ? Comment peut-elle paraître aussi jeune qu’il y a trente ans ? Après tout, les analyses dentaires affirment que la jeune femme n’est pas majeure. Alors qui serait cette inconnue ? Comment en saurait-elle autant sur ce qu’ils ont vécu et pourquoi lui ressemblerait-elle ainsi ? Et si tout ceci était vrai ? L’auteur joue avec nos nerfs et nos suppositions, ce qui est très prenant.

À côté de ces trois protagonistes, on discerne quelques personnages qui sortent du lot comme le femme de Peter, son fils Jack, le psychologue de Tara ainsi qu’une une vieille voisine qui a perdu son chat. D’ailleurs, on se demande ce que cette intrigue secondaire vient faire au milieu de l’histoire principale ou des flashbacks : quel est le lien entre l’affaire Tara et la mamie qui côtoie Peter ?… Je me doutais que ces chapitres mettant en scène le duo intergénérationnel n’était pas là pour rien, car Graham Joyce ne semblait pas montrer des choses au hasard. Effectivement… Je ne m’étais pas trompée… Globalement, je suis assez satisfaite par l’intrigue et par la fin même si, je le reconnais, je suis assez frustrée, car toutes mes questions ne sont pas résolues. J’ai aimé les différents points de vue de chacun sur cette affaire ainsi que le mystère qui se dégage du récit. On est aussi désorienté que la famille. Bref, on a là un bon thriller psychologique qui aborde le conte de fées. Je recommande !

.

challenge-printemps-21

.

Citations

Jamais je ne referais une chose pareille : emmener quelqu’un dans un endroit sublime pour le plaquer, ce n’est pas une bonne idée. Je pense que si l’action se présentait de nouveau, j’emmènerais mon compagnon dans une décharge industrielle avant de rompre. C’est cruel de faire ça devant un paysage magnifique. Mais bref, je ne savais rien, à l’époque. Je croyais que c’était pacifique et que c’était la meilleure chose à faire.
.
—————
.
Juste une seconde. Le temps qu’il faut pour prononcer ton nom. Parce que si j’obtiens ça de toi, alors j’aurai lézardé le mur, et je pourrai élargir cette lézarde en fissure, puis gratter jusqu’à faire un trou, où le vent s’engouffrera, et le mur commencera alors à disparaître.

.
—————
.
Ce qui est difficile, c’est que certains des gens que j’ai quittés n’ont pas grandi du tout. Et parfois, je les trouve d’une simplicité exaspérante. Mes parents, par exemple. Oh, je les adore. Je serais prête à mourir pour eux. Mais ils regardent des conneries à la télévision, ils lisent des conneries dans les journaux, et ils répètent les conneries qu’ils ont apprises de la télévision et des journaux. Vous savez quel cauchemar ça représente, d’assister à ça ?
.

Ma note

4,5/5

.

Publicités

19 réflexions au sujet de « « Comme un conte » de Graham Joyce »

  1. Merci pour cette lecture pour mon petit challenge!!!!Je l’avais prévu dans mon programme, mais il semblerait que je change de plan^^ Avec ce que tu en dis, surtout « thriller psychologique » , je sens que je vais beaucoup regretté ce contretemps…Il a l’air trop génial, même si c’est une réinvention totale de la féérie!!!

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour et merci beaucoup pour le petit commentaire laissé « chez moi » ! Je viens de lire quelques-uns de vos articles et j’adore l’idée de faire une critique réelle des livres que vous lisez (ainsi que les petites citations en dessous de chaque article). Pour ma part, j’ai fait le choix de ne consacrer des billets qu’aux livres qui m’ont vraiment remuée. Du coup, certaines lectures passent à la trappe !

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour ! Avec plaisir. 🙂
      Je comprends votre choix qui est très intéressant, car cela permet de vraiment mettre en valeur les lectures qui vous plaisent et vos ressentis qui en découlent.
      Je repasserai sur votre blog avec plaisir. A très bientôt et au plaisir de vous lire.

      J'aime

  3. Au fur et à mesure de ta chronique, j’étais de plus en plus intriguée ^^ Le résumé est très tentant et pose déjà de nombreuses questions! J’aime bien l’idée des fées qui ne sont pas celles qu’on a l’habitude de croiser dans la littérature ou le cinéma, c’est original! Bon par contre je ne sais pas si j’apprécierais la frustration de ne pas obtenir toutes les réponses voulues … Mais c’est une histoire qui m’intrigue! Merci pour la découverte!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s