Romances·Romans

« Même les méchants rêvent d’amour » d’Anne-Gaëlle Huon

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Même les méchants rêvent d’amour »
Auteur : Anne-Gaëlle Huon
Genre : Roman contemporain / Romance / Feel-Good
Éditeur : Le Livre de Poche

.

résumé du livre

Jeannine a 85 ans passés. Elle aime : les bals musette, les costumes des patineuses artistiques et faire un six aux petits chevaux. Elle n’aime pas le sucre sur le pamplemousse, les films d’horreur et les gens qui postillonnent. Le jour où on lui annonce que sa mémoire s’apprête à mettre les voiles, Jeannine est déterminée à ne pas se laisser faire. Alors elle fait des listes. Toutes sortes de listes. Et elle consigne dans un carnet tous les bonheurs qui ont marqué sa vie. Quand Julia, sa petite-fille, la rejoint en Provence, elle découvre ce que sa grand-mère n’a jamais osé raconter. L’histoire d’un secret, d’un mensonge. Entourée d’une bande de joyeux pensionnaires, Julia va tenter de faire la lumière sur les zones d’ombre du récit. Et s’il n’était pas trop tard pour réécrire le passé ?

.

Ma critique

Voilà une belle petite histoire qui sent bon les souvenirs, l’amour, l’amitié et la Provence. Certes, le scénario est assez classique toutefois, j’ai aimé l’ambiance remplie de secrets de famille que l’on découvre progressivement. S’inspirant de son vécu et de sa propre grand-mère, l’auteure propose un roman émouvant avec une bonne dose de mystère où les femmes ont un fort caractère. Grâce à une narration omnisciente (et parfois surprenante, puisqu’on a même le point de vue du chien Zerbino !), on va découvrir le passé de Jeannine. Cette mamie adorable a réussi à m’émouvoir pour sa douceur, sa franchise et sa personnalité. Avant de faire une chute et d’atterrir dans une maison de retraite où se trouvent des personnages secondaires drôles et touchants, Jeannine vivait seule. Or, quand son médecin lui a annoncé que sa mémoire pliait bagage, elle a décidé de narrer son passé dans un carnet destiné à Julia, sa petite-fille écrivaine. couv34739713Sa « libellule », comme elle aime la surnommer, occupe une grande place dans son cœur. Pourtant, elle ne sait pas tout… Grâce à ce cahier, Jeannine espère lui « transmettre, témoigner et pardonner » son passé. Des extraits du livret ainsi que des petites listes sont disséminés au fil des chapitres, de sorte à retracer toute la vie de Jeannine, ses relations parfois tumultueuses avec ses parents, ses journées pendant la Guerre de 39-45 ou encore les rencontres qui ont changé sa vie à jamais, …

Autour de ce tandem séparé d’une génération gravitent trois protagonistes ayant un rôle-clef. Il y a bien sûr Lucienne, l’amie d’enfance de Jeannine avec qui elle a fait les quatre-cent coups. Très mystérieuse, taiseuse, ronchonne et souvent agressive dès qu’on met le nez dans ses affaires, la vieille Lucienne semble également avoir des choses à révéler à son entourage. Le binôme qu’elle a autrefois formé avec Jeannine m’a semblé intéressant et complexe. Il y avait un petit air de « L’amie prodigieuse » d’Elena Ferrante. J’aurais néanmoins espéré en savoir plus sur elle. On notera aussi Félix, l’assistant de vie de Jeannine, qui semble être doué pour rentrer dans son monde, l’apaiser et la distraire lorsque cela ne va pas. C’est un jeune homme doux, sensible, franc et fidèle sur lequel Julia pourra compter. Enfin, on distinguera Antoine, un beau trufficulteur passionné qui va directement taper dans l’œil de la jolie parisienne. Hélas, le quarantenaire ne semble pas être apprécié par les habitants, notamment à cause d’une image volage qui lui colle à la peau… Julia va devoir se hâter pour mener une triple « enquête » : celle de son aïeule qui perd la mémoire et ses repères à cause de la maladie d’Alzheimer, celle de Lucienne et celle d’Antoine. Même si j’avais deviné plusieurs éléments, ces trois mystères ont réussi à m’intéresser.

Une galerie de personnages principaux et secondaires attachants, des secrets, une narration multiple alternant passé et présent, une romance en fond et de beaux messages, … La recette n’innove pas toutefois, elle a bien fonctionné avec moi. D’une certaine manière, elle m’a fortement rappelé « Les lettres de Rose » de Clarisse Sabard ou « Secrets de miel » de Fanny Vandermeersch. Si vous avez aimé ces deux titres, celui-ci devrait également vous satisfaire en vous faisant passer un délicieux moment de lecture.

.

Citations

Vous connaissez la « robase » ? C’est un peu comme un code postal en forme de bouton de rose. Si vous ne mettez pas de fleur dans l’adresse, votre courrier n’arrive jamais. 

—————

Ah! J’espère que tu ne perds pas patience à la lecture de ce carnet. Aujourd’hui, les choses vont vite, même les génériques de films à la télévision, tiens ! Avant l’on prenait le temps de rentrer dans le film en douceur, comme dans ces dessins animés de Walt Disney que tu regardais enfant…Maintenant tout démarre au quart de tour ! Les films commencent par la fin, reviennent en arrière, on n’y comprend rien…

—————

Julia et Félix lisent les épitaphes et s’émerveillent de leurs trouvailles.
– « Pense à moi et souris. » Joli, non ? commente Julia
– Et celle-ci, glousse Félix. « A mon mari, mort après un an de mariage. Sa femme reconnaissante. »
– Écoute celle-là : « Ce qui compte, ce n’est pas les années qu’il y a eu dans une vie. C’est la vie qu’il y a eu dans les années. »

—————

Il dit qu’on n’a pas le temps d’hésiter, que le bonheur, ça s’attrape au vol, qu’il faut s’y agripper bien fort et se laisser porter.

.

Ma note

♥♥♥♥ 4/5

 

16 réflexions au sujet de « « Même les méchants rêvent d’amour » d’Anne-Gaëlle Huon »

  1. J’aime beaucoup le titre de ce roman 🙂
    Il a l’air tellement beau, touchant et émouvant… J’aurais adoré que ma grand-mère fasse la même chose que Jeannine avant que son passé ne finisse par disparaître dans les limbes d’une mémoire effacée.
    Merci pour ce bel avis qui donne envie de se pencher sur le roman et ses protagonistes attachants !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s