Science Fiction·Young adult

« Le troisième exode » de Daniel Mat #PLIB2022

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Le troisième exode »
Auteur : Daniel Mat
Genre : Science-Fiction / Young Adult
Éditeur : Scrineo

#ISBN9782367409573

.

résumé du livre

Guidé par un réseau d’intelligences artificielles surpuissantes, l’essentiel de l’humanité a quitté la Terre pour partir à la conquête des étoiles. Un siècle plus tard, les oubliés ont repris une vie normale, mais se questionnent encore sur le destin des voyageurs qui ne sont jamais revenus les chercher.
Ezra, adolescent orphelin et solitaire, ne trouve pas sa place dans la ville où il a grandi. Condamné à survivre par ses propres moyens, il parcourt quotidiennement les ruines d’une ancienne cité afin d’en ramener des objets à revendre. Céleste, jeune fille surprotégée par ses parents, ne veut pas de la vie aisée qui s’offre à elle. Privée de la liberté dont elle rêve, elle s’évade de plus en plus dans les excès et les mauvaises fréquentations.
Un jour, Ezra découvre une tablette électronique de l’ancien monde qui ne semble s’activer qu’au contact de Céleste. Ils font ainsi la connaissance de Tera, une intelligence artificielle abandonnée. Elle devient pour eux une chance d’échapper à leur condition.
Mais pourquoi les ancêtres de Tera l’ont-ils laissé sur Terre ? Et si c’était pour guider ce qu’il reste de l’humanité…

.

Ma critique

Ce nouveau roman signé Daniel Mat est encore une fois très fluide. Malgré son épaisseur, il se lit plutôt rapidement. En plus du style agréable de l’auteur, l’idée d’ajouter des entretiens ou des rapports entre les chapitres apporte du dynamisme. Pour ma part, je me suis laissé porter par cette ambiance mélangeant monde post-apocalyptique, scolarité, road-trip, magie, science-fiction et suspense. Bien que le début soit un peu long à se mettre en place, j’ai été séduite par le scénario. En outre, j’ai rapidement ressenti de l’attachement pour ces deux adolescents meurtris de l’intérieur, imparfaits, parfois égoïstes, mais principalement idéalistes et avec de belles valeurs…

Ma préférence va Ezra, un orphelin adorable, débrouillard, solitaire, sincère, attentif et protecteur. Ses réactions m’ont souvent semblé légitimes et logiques. Il a également un humour acide ainsi qu’une répartie savoureuse… Le jeune homme ne sera pourtant pas épargné par la franchise de son alter ego féminin, ni par les événements qu’il va traverser… De son côté, Céleste a mis un peu plus de temps avant de trouver une place dans mon cœur. En effet, au départ, j’avais l’impression d’être face à une adolescente rebelle décidant de ne plus jouer aux filles parfaites. Puis, au fil des chapitres, elle a su m’épater. C’est clairement une battante ! Même face à certains actes odieux ou à des révélations inattendues, elle va tenter de garder la tête haute ou va aller de l’avant. Céleste est une demoiselle directe, impulsive, déterminée, dynamique, forte, autonome et prête à tout pour aller au bout de ses convictions. J’ai grandement apprécié l’évolution de sa psychologie ainsi que la maîtrise progressive de ses dons. Peu à peu, on va balayer les secrets tournant autour de l’adolescente, jusqu’à faire des découvertes incroyables ! Je ne pensais pas que l’intrigue prendrait cette direction, notamment avec cette histoire de pouvoirs néanmoins, l’ensemble m’a plu !

Les personnages secondaires sont nombreux cependant, ils n’arrivent pas tous en même temps. De ce fait, on n’est pas perdu. Pour ma part, j’ai été touchée par la brève apparition de Tarek, Chana et Yosef. Bien que cela n’aurait rien apporté à l’intrigue, j’aurais adoré rester avec cette petite famille qui se débrouille au jour le jour… Certains adultes ont également éveillé ma curiosité, en particulier la personne qui interroge Ezra entre deux chapitres. Cependant, l’individu ayant le plus retenu mon attention est Tera, l’Intelligence Artificielle que va trouver notre jeune héros. En plus d’avoir de l’humour, son mode de penser bien à elle et une franchise à toute épreuve, cette IA m’a fascinée ! J’ai vraiment adhéré à son lien avec Céleste. Cela m’a rappelé Aidan dans la saga « Illuminae ». En moins dément, j’en conviens ! Quoi qu’il en soit, leur relation est particulière, surprenante, atypique et mystérieuse. Tout au long du roman, j’étais curieuse de découvrir ce qu’avait Daniel Mat derrière la tête avec ce tandem original.

Une fois encore, l’une des forces de ce titre est clairement l’univers ! On est sur de la dystopie écologique où, pour survivre, plusieurs humains ont quitté la Terre. La planète n’est plus celle que l’on connait : la majorité des outils ou technologies sont obsolètes, tandis que la surconsommation a eu raison de la nature. Il n’y a quasiment plus rien. Ceux qui sont restés sur place attendent que l’on revienne les chercher. Hélas, cela fait des années qu’ils patientent… Rester en vie est de plus en plus compliqué. Les rescapés sont divisés entre survie, incompréhension, colère, chagrin, abandon et questionnement. Peuvent-ils partir comme leurs aînés ? Pourquoi certains d’entre eux ont-ils été oubliés ? C’est, par exemple, le cas d’Ezra qui a été abandonné par ses parents… Les interrogations du garçon m’ont émue. En plus d’être révoltée par le fait qu’Ezra n’était qu’un enfant au moment des faits, j’étais surtout impatiente de connaître certaines réponses… Daniel Mat a su éveiller ma curiosité avec cette pluie de secrets ou de non-dits…

Et il a également su me frustrer, en particulier avec cette fin semi-ouverte ! J’avoue que ce genre de dénouement a tendance à fortement m’agacer. Heureusement, le reste de l’ouvrage m’a conquise. (Surtout après une scène finale aussi épique qu’originale ! Quel revirement de situation !!!) De ce fait, j’ai refermé ce livre avec la sensation d’avoir passé un bon moment avec ce trio attachant et plein de nuances. Leur road trip dans cette Terre futuriste m’a plu, tandis que les révélations ont su m’étonner. Les thématiques soulevées, notamment celles autour des IA, ont également su me plaire. Même si j’ai préféré « Au-delà de la lumière », j’ai aimé « Le troisième exode ».

.

plib2022

.

Citations

.

Vous ne cherchez pas vraiment à la retrouver. Vous cherchez seulement à comprendre ce qu’elle était. Comment elle… Faisait ce qu’elle était capable de faire. Vous avez besoin de son pouvoir, pas d’elle.

—————

Qu’est-ce que tu espères en renonçant lorsque ça devient trop difficile ? Tu n’as pas survécu dans ce monde jusqu’à aujourd’hui avec cette attitude.

—————

– On peut dire, monsieur Malkin, que lorsqu’on vous demande des détails, vous n’y allez pas avec le dos de la cuillère.
– Je déteste cette expression.
– Vraiment ? Pourquoi donc ?
– Soit on fait quelque chose, soit on ne le fait pas. Si je vous demande du sucre dans mon thé, soit vous m’en donnez une bonne dose, soit vous m’envoyez me faire foutre. Si vous commencez à me servir avec le dos de la cuillère, je vais vous prendre pour un sale con.
– Ce n’est pas déjà le cas ?
– C’était juste une métaphore.
– Évidemment.

.

Ma note

4/5

11 réflexions au sujet de « « Le troisième exode » de Daniel Mat #PLIB2022 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s