Romans

« Étrange suicide dans une Fiat rouge à faible kilométrage » de L. C. Tyler

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Étrange suicide dans une Fiat rouge à faible kilométrage »
Auteur : L. C. Tyler
Genre : Roman policier / Thriller
Éditeur : Pocket
.

résumé du livre

On n’est jamais mieux servi que par soi-même. Lorsque son ex-femme, Géraldine, disparaît, Ethelred décide de mettre à profit ses talents de détective pour la retrouver. Petit problème : les connaissances en criminalité d’Ethelred, écrivain professionnel, proviennent de romans policiers tout droit sortis de son imagination qui, depuis un moment, s’est, elle aussi, volatilisée. Quoi de mieux, pour retrouver l’inspiration, qu’une enquête grandeur nature ? De fausses pistes en révélations renversantes, la réalité dépasse de loin la fiction…

.

Ma critique

Les romans avec un titre à rallonge, j’ai un peu appris à m’en méfier, car les derniers répondant à ces critères m’ont assez déçue… Toutefois, celui-ci me semblait sympathique et prometteur, car c’était ma mère qui me l’avait recommandé. De plus, certains blogueurs avaient apprécié cette lecture. Je me suis donc lancée en espérant un peu d’humour et de suspense le temps d’un week-end. Globalement, j’ai trouvé cet ouvrage plutôt pas mal : les personnages sont atypiques, l’intrigue ne met pas trop de temps à se mettre en place et les indices se succèdent assez facilement au début et au milieu du roman. Par ailleurs, l’auteur a un style particulier, vif, direct, sarcastique et humoristique qui me rappelle la plume de Philippe Saimbert. Le fait qu’Ethelred, l’un des personnages principaux, soit écrivain et qu’il enquête sans les autorités m’a fortement rappelé « La vérité sur l’affaire Harry Quebert » que j’avais bien aimé. Ainsi, le mélange était plutôt agréable. Dans « Étrange suicide dans une Fiat rouge à faible kilométrage », L. C. Tyler va longuement s’attarder sur le métier d’écrivain, sur les trois pseudonymes d’Ethelred, sa relation avec ses personnages, ses envies d’écrire, sa confusion entre son personnage récurrent et lui-même ou tout simplement ses échanges avec son éditeur. On a d’ailleurs affaire à une sacrée critique de l’univers littéraire… Malgré cette mise en abime sur le monde de la littérature, les réflexions sont acerbes, haineuses et peu passionnées. couv3016423On a l’impression que les auteurs ont les poings liés par les maisons d’édition : ils n’osent pas faire évoluer leurs personnages ou mettre des situations trop complexes et ne peuvent pas sortir des sentiers battus afin de ne pas perdre leur lectorat… J’ignore s’il en est ainsi avec certaines maisons d’édition, cependant cela sent le vécu !

En plus d’Ethelred, la narration va être perçue du point de vue d’Elsie, une amie de longue date. Cette dernière est du genre directe, vulgaire, virulente, curieuse, intelligente, lucide et gourmande. Elle a beau être alliée à Ethelred, elle ne se gêne pas pour le juger, lui rentrer dedans ou critiquer son passé. Par exemple, elle ne supporte par l’ex-femme de son compagnon qu’elle va souvent copieusement insulter… Ces deux personnages sont à la fois originaux et francs dans leurs propos. Personnellement, cela ne me dérange pas, toutefois ils n’ont rien fait que j’ai approuvé ou qui a suscité ma sympathie ainsi que mon empathie. À vrai dire, je ne me suis pas du tout attachée à ce duo. Certes, les deux protagonistes se complètent bien néanmoins, je ne les ai pas suivis en m’inquiétant pour eux ou en savourant les obstacles qui vont se dresser devant eux. Je suivais l’avancée de l’enquête, tout simplement… D’ailleurs, je m’attendais à une telle fin. Cela colle vraiment à l’ambiance dans laquelle le lecteur baignait. Le dénouement est donc assez original, bien qu’ouvert… Il reste une bonne part de mystère et c’est au lecteur de faire ses propres choix…

Pour revenir sur le scénario, j’ai trouvé qu’il était bien tissé toutefois, je m’attendais à être davantage tenue en haleine. Même si la mise en place est rapide et l’enquête progressive, une bonne partie de l’ouvrage souffre de longueurs. Je n’ai pas accroché aux extraits de chapitres rédigés par Ethelred. Ils étaient nombreux et, à mes yeux, pas forcément utiles si ce n’est pour comprendre davantage l’un des deux narrateurs… J’avais besoin d’un peu plus de dynamisme, car on m’avait présenté cette histoire comme un thriller. Or, j’ai besoin d’être en immersion et d’être vraiment prise par le rythme lorsque je lis un roman de ce genre. Ici, je n’ai pas ressenti cela. C’est un polar avec une enquête intéressante, mais pas un thriller. Malgré tout, cette lecture est plutôt correcte et se lit vite. Je suis simplement difficile, car j’ai tendance à avoir de grandes attentes lorsqu’il s’agit d’une recommandation d’un proche… À réserver aux amateurs de polar aimant l’humour anglais et n’ayant pas peur des fins ouvertes.

.

ltgwenew.

Citations

Il y a une différence majeure entre la fiction et la vraie vie. La fiction doit être crédible.

—————

Mon père a passé sa vie à peaufiner sa stratégie de l’échec.

—————

Dans une penderie de femme, m’explique-t-elle lentement et attentivement, il n’y a pas de cintres vides. Une penderie de femme est bourrée à craquer, parce qu’elle contient à la fois les vêtements que tu portes régulièrement, et aussi des tas de trucs que tu as achetés au fil des années et que tu gardes en prévision du jour où tu te réveilleras et tu rentreras à nouveau dans un 38. D’accord ? Cette penderie n’est pleine qu’aux deux tiers, ce qui veut dire que la moitié des affaires ont disparu.

.

Ma note

♥  3,5/5

7 réflexions au sujet de « « Étrange suicide dans une Fiat rouge à faible kilométrage » de L. C. Tyler »

  1. Ah, dommage que tu n’ais pas plus accroché que ça. Moi j’ai beaucoup aimé. Surtout Elsie. Je lis en ce moment les Agatha Raison et je trouve que ces deux personnages se ressemblent beaucoup!!!
    Par contre, en effet, ce n’est pas thriller. Loin de là. J’ai même du mal à le qualifier de vrai polar. Lol

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, c’est dommage. :/ J’espérais vraiment que ça allait me plaire.
      Ah ? J’entends beaucoup parler de cette saga et ça me rend curieuse. Je pense que j’essayerai un jour. ^^
      C’est vrai, mais en roman tout court, ça ne passe pas non plus à cause de l’enquête. xD Un ovni ?

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s