Littérature jeunesse·Romans

« Lâche-moi ! » de Nancy Guilbert

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Lâche-moi ! »
Auteur : Nancy Guilbert
Genre : Littérature contemporaine / Roman ado
Éditeur : Magnard

.

résumé du livre

Mayana est en 4e et elle est « canon ». Pourtant elle est complexée vis-à-vis de sa demi-sœur, Margaux, la grosse tête de la famille, qui capte tous les compliments. Quand Carl, le nouveau petit ami de sa sœur, lui propose de l’aider en maths, flattée, elle accepte dans le dos de sa sœur. Et après une phase d’approche, Carl commence à vouloir lui faire payer son aide en nature… Il la presse et la menace, elle se sent prise dans un terrible engrenage…

.

Ma critique

« Lâche-moi ! » est un roman qui a directement attiré mon attention grâce aux thématiques de la manipulation, du chantage, du harcèlement, de la quête identitaire, de la différence, de la famille et plus particulièrement de la relation entre deux sœurs. Or, quand j’ai vu que l’auteure n’était autre que Nancy Guilbert (à qui l’on doit les deux très bons « Les mots d’Hélio » et « Deux secondes en moins », je n’ai pas hésité à accepter la proposition de SP des éditions Magnard. Merci encore pour cette bonne lecture qui, je l’espère, sensibilisera le jeune lectorat aux séducteurs malintentionnés et aux manipulateurs narcissiques

Lâche-moi, Margaux ! Margaux, c’est la demi-sœur de Mayana. Depuis peu, les deux jeunes filles ont une relation conflictuelle où la jalousie est un poison. L’aînée est très intelligente et douée dans quasiment toutes les matières. Or, comme l’héroïne est jugée comme plus belle par leurs proches, Margaux a décidé de se venger en l’humiliant constamment. Leur précieux lien fraternel autrefois si soudé n’est plus. À présent, tout n’est qu’envie, critique, mépris et rabaissement. Honnêtement, j’ai ressenti beaucoup d’empathie pour Mayana qui souffre beaucoup à cause de cette sœur qui sait taper là où cela fait mal et qui la provoque volontairement. Bien qu’il s’agisse d’une fiction, on ressent l’envie de lui ouvrir les yeux sur ses autres qualités. Les réactions de la mère de famille qui n’arrive pas à se positionner, à gérer les conflits ou à être présente pour sa famille m’ont également attristée. On ne peut que comprendre la peine de la pauvre collégienne. Celle-ci a perdu plusieurs de ses piliers et sent son quotidien fragilisé.

Lâche-moi, Carl ! Carl, c’est le petit-ami de Margaux. Un bellâtre attentionné qui, malgré le fait qu’il sorte avec l’aînée, va peu à peu se rapprocher de la cadette. Bien entendu, les choses vont progressivement dégénérer et échapper à tout contrôle. En lisant le résumé et en découvrant le comportement aussi insistant qu’ambigu de Carl, on se doute de ce qu’il va se passer. Toutefois, tout le cheminement est vraiment très intéressant. De plus, l’auteure a très bien développé la psychologie de la narratrice. Que l’on soit adulte ou un jeune lecteur, je pense que l’on ne peut rester insensible à ce que Mayana va traverser… Pour ma part, j’ai ressenti énormément d’empathie pour elle et me demandais sincèrement où les choses finiraient par aller, notamment à cause des ultimes actions de cet antagoniste…

Lâchez-moi, il est temps de conclure ! La construction du récit est assez simple et comporte peu de surprise toutefois, la lecture s’est révélée très fluide ! L’auteure n’en a jamais trop fait. De plus, elle a toujours su aborder les différents thèmes avec simplicité et crédibilité. À cela, elle a ajouté une belle touche d’optimisme. Ses messages donneront sans doute du baume au cœur ainsi que du courage aux lecteurs s’identifiant à l’héroïne. En outre, la brièveté du texte permettra une lecture rapide et immersive. (Je ne me suis pas prise au jeu cette fois-ci néanmoins, je recommande de découvrir cette histoire en la lisant à voix haute.) Mes seuls regrets concernent le dénouement que j’ai trouvé trop expéditif… Cela dit, cela reste une assez bonne lecture qui traite bien les nombreux sujets traités.

.

logo

.

Citations

Vos filles sont merveilleuses. Des diadèmes, chacune à leur façon.
.
—————
.
Voir le piège n’empêche pas d’y tomber.
.

—————
.
T’es trop sensible, c’est vrai

Et les autres voient pas qui tu es
Trop sensible, je sais
Moi aussi, ça a failli me tuer…
Si autour de toi rien ne brille
À toi d’être fort et d’y croire pour eux.
On t’en fera des croche-pieds
Cherche en toi cette lumière…
.
—————
.
Chez vous, on a Miss Intello et Miss Beauté, c’est clair. Remarque, c’est plutôt chouette, non ? Comme ça, elles ne seront jamais en concurrence.

.

Ma note

4/5

9 réflexions au sujet de « « Lâche-moi ! » de Nancy Guilbert »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s